Politique économique

Relations Inde-Afrique : « L’État indien n’est intervenu en tant qu’acteur majeur que très récemment »

Le président indien Ram Nath Kovind, lors de son discours à l'Assemblée Nationale gambienne, le 31 juillet 2019. © Facebook / President of India

Quelle est la stratégie économique de l'Inde sur le continent africain ? Au lendemain de la tournée ouest-africaine du président indien Ram Nath Kovind, l'économiste Jean-Joseph Boillot décrypte les ambitions indiennes en Afrique, et insiste sur la nécessité de les mettre en perspective avec la concurrence du pays-continent avec la Chine.

Jusque-là principalement tournée vers l’Afrique de l’Est, avec laquelle le pays-continent a des liens historiques et culturels anciens, l’Indien s’intéresse de plus près au potentiel économique de l’Afrique de l’Ouest. La tournée que le président indien Ram Nath Kovind a effectué la semaine dernière au Bénin, en Gambie et en Guinée est là pour le prouver.

Si les engagements pris lors de cette tournée semble relativement timides au regard des capacités financière du géant indien – l’Inde s’est notamment engagée à ouvrir près de 400 millions de dollars de lignes de crédits et de financements dans divers secteurs – cette visite marque une volonté politique de renforcer une coopération qui, jusque-là, reposait essentiellement sur la diaspora indienne sur le continent.

Un changement de stratégie qu’il convient aussi de lire en regard de la concurrence que se livrent l’Inde et la Chine, insiste Jean-Joseph Boillot, économiste spécialiste des grands pays émergents, chercheur associé à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris).

Depuis une vingtaine d’années, les échanges entre l’Inde et l’Afrique s’accroissent de manière exponentielle. Chiffrés à 62 milliards de dollars pour la période 2017-2018 – 24 milliards de dollars d’exportations vers l’Afrique, et 38 milliards de dollars d’importations en Inde -, ces flux sont en hausse de 22 % par rapport à la période précédente.

L’Inde est devenu le cinquième investisseur du continent, et au total 181 lignes de crédits indiennes sont ouvertes dans 41 pays africains pour un montant de 11 milliards de dollars visant à aider les entreprises indiennes sur place.

Quelle est la stratégie économique de l’Inde sur le continent africain ? Quels sont les domaines concernés ? Comment ses ambitions peuvent-elle se réaliser face à la puissance démesurée du voisin-rival chinois ? L’économiste Jean-Joseph Boillot décrypte pour Jeune Afrique les enjeux du cas indo-africain.

 

Jean-Joseph Boillot, Économiste, coauteur de "Chindiafrique" et de "L'Afrique pour les nuls". © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Jeune Afrique : Que représente l’Afrique pour l’économie indienne ?

Jean-Joseph Boillot : L’Inde considère que l’Afrique est un continent stratégique pour le XXIe siècle. Elle y dispose de réseaux relativement puissants et informels, grâce à sa diaspora de plus 3 millions de personnes sur tout le continent, soit 15 % de la diaspora indienne dans le monde.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte