Sécurité

RDC : des agents de la société Banro enlevés dans l’Est

Travaux sur le site minier de Kamoa, en RD Congo.

Travaux sur le site minier de Kamoa, en RD Congo. © Ivanhoe Mines

Des agents de la compagnie aurifère canadienne Banro ont été enlevés et leur véhicule incendié par des assaillants dans la province de Maniema, frontalière du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a annoncé samedi l’armée.

« Des agents de la société Banro sont tombés dans une embuscade de bandits armés vendredi à 10h30 entre Salamabila et Kitindi dans la province du Maniema », a déclaré à l’AFP le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée au Sud-Kivu.

« Certaines sources parlent de quatre agents enlevés mais le rapport qui nous est parvenu fait état d’un Sud-Africain et d’un Zimbabwéen enlevés par les rebelles actifs dans la région », a-t-il indiqué, ajoutant que « l’armée est a leur recherche depuis hier ».

Un Français travaillant pour Banro avait été enlevé et libéré en mai 2017.

« Zone occupée par les Maï-Maï »

Selon le porte-parole militaire, l’incident a eu lieu dans une « zone occupée par les Maï-Maï (rebelles), loin des positions des Fardc », l’armée régulière congolaise. « Avant de partir avec leurs otages, ces assaillants ont brûlé le véhicule des victimes », a-t-il ajouté.

Contactée, une source au sein de la société Banro a reconnu qu’un « incident » s’était produit, sans en dire plus.

Banro est une société canadienne qui exploite deux mines d’or en RDC, à Twangiza (Sud-Kivu) et Namoya (Maniema), et mène des travaux d’exploration aurifère dans le pays

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte