Entreprises & marchés

E-commerce : Jumia veut faire le plein de clients grâce à Vivo Energy

Une station pilote de Shell (Vivo Energy) à Dakar, au Sénégal, où le service de Jumia est proposé.

Une station pilote de Shell (Vivo Energy) à Dakar, au Sénégal, où le service de Jumia est proposé. © Jumia

Les stations-service Shell et Engen du groupe Vivo Energy serviront désormais de point de collecte et de dépôt pour les clients de la plateforme de e-commerce Jumia. L'expérience sera d'abord lancée au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Maroc et au Kenya.

Dans sa stratégie de conquête de l’Afrique grâce au e-commerce, la start-up Jumia vient de signer un partenariat avec un nouvel allié, le distributeur pétrolier Vivo Energy. L’objectif est de contourner l’un des principaux obstacles au développement du e-commerce sur le continent africain : l’absence d’adresse postale pour la livraison des consommateurs.

Vivo Energy étant le principal opérateur des stations-service Shell et Engen sur le continent, Jumia pourra selon les termes de l’accord s’appuyer sur les 2 100 stations du groupe pour installer des points de collecte et de dépôt pour ses clients, qui pourront aussi payer en liquide et passer des commandes sur place. En échange, Vivo Energy devrait bénéficier d’une augmentation de la fréquentation de ces stations grâce à ce service supplémentaire.

Atteindre les clients des régions isolées

Si Jumia dispose déjà de 400 « pickup stations » dans les quatorze pays africains où elle est implantée, la start-up fondée en 2012 à Berlin prévoit dans un premier temps de déployer ce partenariat « au Kenya, au Maroc, en Côte d’Ivoire et au Sénégal, où un projet pilote est déjà en cours », indique Abdesslam Benzitouni, chargé des relations publiques de Jumia. « Il n’y a pas vraiment de calendrier, c’est un partenariat qui se développera au fil du temps ». Concernant leur matérialisation, « ces pickup stations seront des comptoirs installés dans les stations-service avec une personne présente pour assister les clients », explique le représentant de Jumia.

« Nous cherchons constamment à adapter notre technologie pour qu’elle fasse partie des infrastructures locales et devienne accessible à un plus grand nombre de clients », souligne dans un communiqué Boris Gbahoué, vice-président marketing chez Jumia. « Le partenariat avec Vivo permettra à Jumia de livrer facilement ses produits, y compris dans les régions éloignées ».

Du côté de Vivo Energy, lancé dans une course à la diversification des services hors carburant proposés en stations, ce partenariat est perçu comme une aubaine : « Nos clients exigent à juste titre des moyens plus modernes et plus rapides pour accéder à nos produits et services », souligne Omar Benson, vice-président de Vivo Energy, dont les stations accueillent 800 000 visiteurs quotidien. « Vivo Energy et Jumia se concentrent toutes deux sur le développement de moyens innovants pour rendre l’expérience de leurs clients plus pratique et gratifiante ».

Désireux de s’étendre à l’échelle continentale, « cet accord entre les deux groupes est la première étape d’un partenariat à long terme », indique-t-on chez Jumia.

Les deux groupes ont d’ailleurs intégré les marchés financiers internationaux récemment : Jumia en avril dernier, avec une entrée au New York Stock Exchange (la start-up est valorisée à 1,5 milliard de dollars, mais ses résultats restent mitigés puisque ses volumes de vente et ses pertes augmentent), tandis que Vivo Energy a intégré les London et Johannesburg Stock Exchange en mai 2018. Il est aujourd’hui valorisé à 1,9 milliard de dollars.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte