Politique

Cameroun : mutinerie des séparatistes anglophones à la prison centrale de Yaoundé

La prison centrale de Yaoundé (illustration)

La prison centrale de Yaoundé (illustration) © Capture écran/YouTube/Ris Radio

Près de 600 détenus de la prison centrale de Yaoundé, opposants politiques et séparatistes anglophones, se sont mutinés à la prison centrale de Yaoundé, lundi 22 juillet.

Les séparatistes anglophones incarcérés la prison centrale de Yaoundé se sont mutinés le 22 juillet dans la mi-journée. Près de 600 détenus anglophones auxquels se sont joint les militants du Mouvement pour la renaissance de la République (MRC) ont pris possession de la Cour de l’établissement pénitentiaire pour dénoncer la surpopulation carcérale, les lenteurs judiciaires et le durcissement de leurs conditions de détention.

Les gardiens se sont retirés sur les miradors. En fin d’après-midi, ils ont tenté de forcer l’entrée des quartiers spéciaux où sont détenus de nombreux anciens ministres emprisonnés dans le cadre de l’opération anti-corruption Épervier.

« Nous ne voulons plus manger de maïs en bouillie »

La mutinerie a été diffusée en direct sur Facebook dans une vidéo tournée dans la cour intérieure de la prison. On y entend notamment Mamadou Mota, premier vice-président du MRC, lancer : « Nous ne voulons plus manger de maïs en bouillie ». Dans d’autres vidéos relayées sur Facebook, plusieurs séparatistes chantent l’hymne de l’« Ambazonie », l’État indépendant qu’ils veulent créer dans les régions anglophones du Cameroun.

Les forces de l’ordre ont donné l’assaut en début de soirée. Des coups de feux ont été entendus et des bâtiments ont été incendiés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte