BTP & Infrastructures

Tunisie : 55 millions d’euros de la BERD pour sauvegarder les oasis du Sud

Tamerza, une oasis située au sud-ouest de la Tunisie (gouvernorat de Tozeur) © Dennis Jarvis/Flickr/CC

Quatre gouvernorats bénéficieront de travaux d'infrastructures financés par la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD), grâce auxquels 37 000 agriculteurs de 37 oasis auront accès à des terres irriguées.

La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) financera via un prêt de 55 millions d’euros la réalisation ou la modernisation de 23 puits de forage profonds afin d’améliorer l’irrigation dans quatre gouvernorats situés au sud de la Tunisie : Gabès, Gafsa, Kebili et Tozeur.

Le projet mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, devrait permettre à quelque 30 000 agriculteurs répartis sur 37 oasis d’avoir accès à des terres irriguées.

Créer de l’emploi et préserver les ressources

L’objectif est double : créer de l’emploi pendant la phase de construction du projet et pérenniser à terme les revenus des agriculteurs bénéficiaires tout en développant une agriculture raisonnée afin d’économiser l’eau du sous-sol.

Les quatre gouvernorats comptent un taux de chômage de plus de 20 % chacun – avec un pic à 28,9 % pour Gafsa – contre une moyenne nationale de 15 %. L’institution européenne espère ainsi « réduire le taux d’émigration [à destination de l’Europe surtout] dans la région pour les trente prochaines années ».

Avec une moyenne de 419 mètres³ d’eau douce par habitant et par an, la Tunisie est en situation de stress hydrique, selon la norme onusienne qui est de 1 000 mètres³ annuels par personne.

Réduire les pertes en eau de 54 à 39%

Les améliorations des infrastructures doivent permettre de réduire les pertes en eau de 54 % à 39 %. Un sujet d’autant plus sensible que les eaux souterraines fossiles de la zone sont non renouvelables, le déclin quantitatif et qualitatif est donc inéluctable.

Les entreprises contractantes intéressées par la réalisation des projets peuvent candidater depuis le 19 juillet. Les travaux doivent commencer le 4 septembre prochain.

Depuis 2012, la BERD a investi 856 millions d’euros en Tunisie à travers 40 projets. Près de la moitié des réalisations en cours concernent des infrastructures de développement durable.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte