Archives

Moïse Tshombé débarque à Paris

L’article que nous avons sélectionné pour vous cette semaine a été publié dans le n° 140.

«Citoyen » belge à part entière le 30 juin 1960, citoyen congolais le 1er juillet 1960, à l’accession du Congo à l’indépendance, citoyen katangais le 2 juillet 1960, date de la sécession de la province du Katanga, redevenu citoyen congolais le 19 janvier 1963, après s’être soumis à l’autorité du gouvernement central et avoir accepté de conduire les forces de lONU à Kolwezi (dans le nord du Katanga), dernier bastion de la résistance katangaise, Moïse Tshombé se veut aujourd’hui apatride.
Débarqué à l’aéroport d’Orly le samedi 15 juin à 9 h 40, il s’est vu interdire l’entrée en
territoire français. Pour tout titre de voyage, il n’avait, en effet, pu produire qu’un passeport katangais considéré comme non valable par les autorités françaises puisque la France n’a jamais reconnu le Katanga. Allait-on le refouler vers Salisbury, capitale fédérale de la Rhodésie, où il avait pris l’avion pour Paris, cela d’autant plus que la Suisse et la Belgique s’étaient empressées d’annoncer qu’elles ne le recevraient pas ?
C’est alors que, cédant à une terrassante fatigue, le « président du gouvernement provincial du Katanga » s’endormit sur un des bancs de la salle de transit de l’aérogare. « Tiroir-Caisse » surnom dont Moïse Tshombé était fier avant l’indépendance pouvait se permettre mieux que cela. Et c’est dans une très confortable
chambre de l’hôtel « sous douane » d’Orly qu’il acheva la nuit.
Le repos fut moins réparateur qu’on ne le pensait : réveillé par de vives douleurs, il fait appel d’urgence aux médecins. Sur la foi d’un certificat médical, le ministère de l’Intérieur accepta qu’il entrât dans une clinique réputée de l’élégant quartier de Passy, avec interdiction de toute visite. Quelle sera sa durée du séjour dans cet asile sanitaire ? Les examens cliniques seront longs, disent les médecins, prudents

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte