Politique

Législatives en Tunisie : pourquoi Machrou a refusé une alliance avec Tahya Tounes

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mohsen Marzouk, président de Machrou Tounes, en 2015 à Tunis (image d'illustration).

Mohsen Marzouk, président de Machrou Tounes, en 2015 à Tunis (image d'illustration). © Ons Abid pour JA

Machrou Tounes, le parti de Mohsen Marzouk, a décliné une offre d’alliance avec Tahya Tounes, la formation du chef du gouvernement Youssef Chahed, en vue du scrutin législatif du 6 octobre.

À la veille du dépôt des listes électorales pour les législatives d’octobre, prévu le 22 juillet, Tahya Tounes cherche de nouveaux partenaires pour renforcer ses rangs. Mais son rapprochement avec Machrou Tounes, dirigé par Mohsen Marzouk, a échoué.
Le parti présidé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a en effet refusé la condition sine qua non posée par son allié potentiel : écarter toute alliance gouvernementale avec Ennahdha à l’issue des élections.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte