Politique

Madagascar : Christian Ntsay nommé Premier ministre pour la deuxième fois consécutive

Christian Ntsay, Premier ministre de Madagascar, ici en juillet 2018.

Christian Ntsay, Premier ministre de Madagascar, ici en juillet 2018. © DR / Primature Madagascar

Le président Andry Rajoelina a reconduit Christian Ntsay au poste de Premier ministre, après l’avoir déjà maintenu à ce poste en janvier dernier.

Fin du suspense à Antananarivo. Seulement 24 heures après avoir présenté la démission de son gouvernement, Christian Ntsay bénéficie pour la deuxième fois consécutive de la confiance du président Andry Rajoelina. Dans un décret publié le 19 juillet, celui-ci l’a reconduit à son poste de Premier ministre.

Déjà maintenu à son poste en janvier dernier, il avait notamment pour mission première d’organiser les élections législatives. L’IRD, la plateforme des partis en soutien d’Andry Rajoelina, y a obtenu 84 sièges sur 151 possibles, le TIM de Marc Ravalomanana se contentant de 16 et les indépendants et petits partis 51 autres fauteuils.

Révision constitutionnelle

D’autres chantiers attendent désormais le chef de l’exécutif. Il devra défendre dans les prochains mois le projet de révision constitutionnelle cher au président de la République. Celui-ci vise d’une part à supprimer le Sénat, qui est la deuxième chambre du Parlement, puis à octroyer plus de pouvoirs aux autorités régionales.

Enfin, la nomination du nouveau gouvernement est très attendue sur la Grande île. Composé de techniciens, l’ancien gouvernement avait un peu déçu par son manque de parité : seize hommes pour seulement six femmes.

Consensus

Âgé de 57 ans, Christian Ntsay, ancien haut fonctionnaire à l’Organisation internationale du travail (OIT) et ministre du Travail de 2002 à 2003, n’appartient à aucun des trois principaux partis politique de la Grande île mais il semble faire consensus aux yeux de la classe politique, n’étant pas à son premier mandat à la primature.

En juin 2018, alors que le pays traversait une grave crise politique – les députés avaient fait pression pour démettre le Premier ministre de l’époque, Olivier Mahafaly Solonandrasana – Christian Ntsay avait été nommé au poste de Premier ministre par l’ex-président Hery Rajaonarimampianina.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte