Transport aérien

Abderrahmane Berthé (Afraa) : « Pour améliorer leur compétitivité, les compagnies aériennes devront collaborer »

Abderrahmane Berthé, secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa) © DR

Vingt-huit États ont signé à ce jour le traité sur le Marché unique du transport aérien africain (Mutaa), une composante essentielle de la Zone de libre-échange économique africaine (Zleca). Le secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa), Abderrahmane Berthé, fait le point sur sa mise en œuvre.

Ancien directeur général d’Air Mali et d’Air Burkina, le Malien Abderrahmane Berthé occupe depuis janvier 2018 à Nairobi le poste de secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines (Afraa). Alors que la zone de libre-échange économique africaine (Zleca) se met en place, Abderrahmane Berthé est un acteur privilégié de la mise en œuvre du Marché unique du transport aérien africain (Mutaa), qui en constitue l’un des chapitres les plus importants.

Car au travers de la libéralisation du ciel africain, c’est de la levée de toute restriction sur l’accès au marché, les fréquences, la capacité et les tarifs, dont il est question. De passage à Paris, il a pris le temps de détailler pour Jeune Afrique l’avancement du projet et les nombreux défis que pose encore sa mise en œuvre.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte