Archives

Ces hommes qui font fleurir le désert

Nomades sédentarisés exportateurs de produits bio ou chômeurs reconvertis dans la serriculture... Si pour beaucoup le développement durable n'est encore qu'un concept, dans la région de Tozeur, il prend corps.

Sous un soleil de plomb et malgré la rareté de l’eau, on ne baisse pas les bras dans la région de Tozeur, dans le sud-ouest du pays. Jour après jour, les habitants sont à pied d’oeuvre. Avec une parcelle de terre arrachée au désert, un forage pour avoir de l’eau, un financement et un encadrement adéquats, ils sont en train de transformer ce bout de Sahara en un petit paradis. En une terre qui leur permet de vivre dignement. Dans la palmeraie de Hazoua, une communauté entreprenante d’anciens nomades s’adonne à l’agriculture biodynamique et exporte ses produits en Europe. Un peu plus loin, le projet Mzara fait naître un îlot de verdure autour d’un forage artésien. Enfin, dans les parages de l’oasis de Nefta, le désert a aussi reculé pour céder la place aux cultures sous serres de contre-saison, arrosées et chauffées par les eaux géothermiques.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte