Cinéma

[Chronique] James Bond incarné par l’actrice noire Lashana Lynch ?

Par

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Glez

© Glez

James Bond va-t-il réellement être interprété, au cinéma, par une femme, qui plus est de couleur – en la personne de Lashana Lynch, annoncée par la presse pour reprendre le mythique matricule de l’agent 007 ? Faire tomber deux clichés à la fois ne semble pas si simple…

Depuis la vague #MeToo et le boycott, par Spike Lee, d’une cérémonie des Oscars 2016 jugée trop caucasienne, le monde du cinéma rêve d’une double émancipation des femmes et des castings de couleur. Le personnage de James Bond va-t-il permettre à ces deux causes d’effectuer un « strike activiste » ?

Après 24 épisodes et huit interprètes mâles blancs du héros de Ian Fleming, la production du 25e opus de la série d’espionnage annonce que le matricule 007 du buveur de vodka martini sera récupéré par Lashana Lynch, comédienne britannique d’origine jamaïcaine. Avec une présumée « girl James Bond » noire en lieu et place de « James Bond girls » très majoritairement blanches, le cinéma anglo-saxon pourrait faire d’une pierre artistique deux coups militants.

Matricule par intérim

Jusqu’alors, les activistes n’osaient rêver que d’un Bond noir ; noir mais bien testostéroné. Né d’un père et d’une mère respectivement originaires de Sierra Leone et du Ghana, Idris Elba a fait l’objet de supputations qu’il vient seulement de nuancer. L’homme « le plus sexy du monde » affirme ne pas avoir été contacté pour incarner l’agent secret de Sa Majesté.

Seule consolation féministe : à son retour d’exil, le séducteur invétéré aurait des difficultés à attirer sa remplaçante dans son lit

Il se dit néanmoins intimidé par le débat sur sa couleur de peau : « Si j’obtiens le rôle et que ça fonctionne ou pas, est-ce que ce sera à cause de ma couleur de peau ? C’est une situation délicate dans laquelle je n’ai pas besoin de me retrouver », déclarait-il au magazine Vanity Fair. Le contrat de l’actuelle incarnation de l’icône de la saga, Daniel Craig, devant s’achever après ce nouveau volet, les tenants du black power parient désormais sur Daniel Kaluuya, acteur né de parents ougandais et remarqué dans le troublant et racisé Get out.

L’annonce de Lashana Lynch dans le rôle de 007 ne bouleverse pas pour autant certains équilibres. Dans l’épisode en tournage, son personnage n’endosse le matricule que par intérim, James Bond ayant pris une vraie-fausse retraite dont les services secrets britanniques du MI6 le décourageront rapidement. Seule consolation féministe : à son retour d’exil, le séducteur invétéré aurait des difficultés à attirer sa remplaçante dans son lit. 007 d’un jour, femme de caractère toujours.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte