Politique économique

La dette tunisienne, un placement solide pour les investisseurs internationaux

Des dinars tunisiens (illustration). © Vincent Fournier pour JA

La Tunisie a émis un eurobond le 10 juillet dernier. Elle a obtenu 700 millions d’euros à rembourser sur sept ans à un taux de 6,375 %. Que disent ces chiffres de la situation financière du pays ? Décryptage.

En quête de devises et faute de pouvoir s’appuyer sur les banques locales, Tunis a émis une euro-obligation la semaine dernière. Retour sur une opération couronnée de succès – elle a permis de recueillir 700 millions d’euros à rembourser sur 7 ans à un taux de 6,375 % – qui confirme l’intérêt des investisseurs pour l’économie tunisienne.

• Pourquoi un emprunt sur les marchés internationaux ?

La Tunisie avait besoin rapidement de cet argent frais pour pouvoir boucler son budget 2019. Et, à l’international, tous les indicateurs étaient au vert. Les responsables politiques et bancaires avaient, les mois précédents, multiplié les événements pour convaincre de la solvabilité du pays auprès des investisseurs internationaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte