Sécurité

Algérie : 5 personnes soupçonnées de planifier des attentats arrêtées

Des soldats algériens sécurisent l'aéroport d'In Amenas le 19 janvier 2013 (photo d'illustration).

Des soldats algériens sécurisent l'aéroport d'In Amenas le 19 janvier 2013 (photo d'illustration). © Mohamed Kadri/AP/SIPA

L’armée algérienne a arrêté cinq personnes qui planifiaient des « attentats » contre les manifestations populaires dont le pays est le théâtre depuis le 22 février, a affirmé dimanche 14 juillet le ministère de la Défense.

Des opérations « antiterroristes » menées entre le 3 et le 7 juillet dans la région de Batna (400 km au sud-est d’Alger) ont conduit à l’arrestation de cinq « terroristes » opérant dans cette région, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Ces personnes « planifiaient des attentats contre les manifestants pacifiques à travers différentes régions du pays », a ajouté le ministère.

Les autorités algériennes désignent généralement par « terroristes » les islamistes armés qui sont actifs dans le pays depuis le début des années 1990.

Les violences attribuées à des islamistes armés qui avaient ensanglanté l’Algérie durant les dix années de guerre civile (1992-2002) ont considérablement baissé, mais des groupes restent actifs et s’en prennent généralement aux forces de sécurité.

L’Algérie est le théâtre depuis février d’un mouvement populaire et inédit de contestation qui a poussé le président Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril.

Les manifestants exigent désormais le départ de tous les dirigeants ayant eu des responsabilités durant les 20 ans de présidence de Abdelaziz Bouteflika.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte