Politique

[Analyse] Côte d’Ivoire : à quoi servent les interpellations d’opposants ?

Par

André Silver Konan est un journaliste et éditorialiste ivoirien, collaborateur de Jeune Afrique depuis Abidjan.

Un partisan de Laurent Gbagbo, lors d'une manifestation à Paris en 2011 (image d'illustration). © Thibault Camus/AP/SIPA

Deux interpellations d'opposants politiques ivoiriens, pour « troubles à l’ordre public », en moins d’une semaine. Le spectre de la violence politique plane sur la Côte d’Ivoire, alors que les débats de fond pour la présidentielle d’octobre 2020 n’ont pas encore commencé.

Samedi 6 juillet 2019. Dans le petit stade d’Anono (dans le district d’Abidjan, la capitale économique), des centaines d’opposants sont réunis à l’appel des trois groupes parlementaires de l’opposition (PDCI, Rassemblement et Vox Populi). Il s’agit du tout premier meeting de la nouvelle opposition parlementaire qui a rompu les amarres avec le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix RHDP, mouvance présidentielle), dans le sillage de la démission en février du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Parmi les intervenants, Moriféré Bamba, 74 ans, vieux routier de la politique ivoirienne, allié à Alassane Ouattara en 2010 face à Laurent Gbagbo, avant que le projet de nouvelle Constitution de 2016 ne sépare les deux hommes. À la tribune, comme tout opposant, il multiplie les attaques contre le pouvoir, entre railleries et petits adjectifs incisifs.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte