Sciences

Afrique du Sud : décès de l’« Afronaute », l’homme qui devait être le premier Africain noir à aller dans l’espace

Mandla Maseko, surnommé l'« Afronaute» , s’est éteint le 6 juillet 2019 dans un accident de moto. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Il aurait dû devenir le premier Africain noir à se rendre dans l'espace. Mandla Maseko, Sud-Africain de 30 ans surnommé l'« Afronaute », est décédé samedi soir dans un accident de moto.

Mandla Maseko n’effectuera pas son voyage dans l’espace. Celui que l’on surnommait « l’Afronaute » et qui devait devenir le premier Africain noir à quitter l’atmosphère s’est éteint samedi soir dans un accident de moto, a annoncé sa famille dimanche.

Mandla Maseko, âgé de 30 ans, présentait un profil atypique. Disc-jockey à temps partiel, il avait gagné en 2013 le droit d’effectuer un vol de plus de 100 kilomètres dans l’espace, à bord du vaisseau américain Lynx Mark.

Un concours éprouvant

Né d’une famille modeste et élevé à Mabopane, près de Pretoria, ce passionné d’espace n’avait pas hésité à s’inscrire au concours organisé par la AXE Apollo Space Academy. Il avait battu un million d’autres candidats venus de 75 pays et avait été sélectionné avec 22 autres personnes pour effectuer un voyage d’une heure dans l’espace.

Le jeune Sud-Africain avait, depuis 2013, dû passer divers tests d’aptitude physiques et mentaux et passer une semaine éprouvante à la Kennedy Space Academy, en Floride : sauts en chute libre, vols à bord d’avions de combat et résistance à l’accélération. Le vol, initialement prévu pour fin 2015, n’a jamais pu voir le jour, la faute au retard pris dans le développement de la navette.

Une première manquée

Si Mandla Maseko ne sera donc pas le premier Africain noir à voyager dans l’espace, un Nigérian et deux autres Sud-Africains, dont une femme, pouvaient également prétendre être les pionniers en la matière. Pré-selectionnés en 2015 dans le cadre d’un concours mondial organisée par le programme « Rising Star » de l’agence de talents Kruger Cowne et de l’organisation caritative One Young World, ils n’ont finalement pas été retenus, l’unique place revenant au Britannique Hussein Manawer.

Il faudra donc attendre encore davantage pour voir un Africain noir à voyager dans l’espace, alors que le Nigéria développe un programme spatial et entend envoyer un homme dans l’espace avant 2030.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte