CAN 2019

CAN 2019 : le Sénégal écarte l’Ouganda et rejoint le Bénin en quarts de finale

L'attaquant sénégalais Sadio Mané fête son ouverture du score face à l'Ouganda.

L'attaquant sénégalais Sadio Mané fête son ouverture du score face à l'Ouganda. © Hassan Ammar/AP/SIPA

Grâce à un but de leur attaquant vedette, Sadio Mané, les Lions de la Teranga ont battu l'Ouganda en huitième de finale de la Coupe d'Afrique des nations.

Après l’énorme surprise venue du premier huitième de finale de cette Coupe d’Afrique des nations 2019 avec la victoire du Bénin face au Maroc (1-1, 4-1 t.a.b.), il était difficile de faire endosser au Sénégal le costume de favori face à une très piégeuse sélection d’Ouganda, deuxième de son groupe derrière l’Egypte.

Convaincants en phase de poule, mais tout de même battus par des Algériens en feu, les Lions de la Teranga semblaient avoir pourtant largement les armes pour se qualifier pour les quarts de finale face à une sélection ougandaise emmenée par le talent de son meneur de jeu : Farouk Miya. À l’issue d’un premier quart d’heure totalement à leur avantage, les hommes du sélectionneur Aliou Cissé ont vite basculé devant au tableau d’affichage. À la 15e minute, sur une magnifique action collective, Henri Saivet passait la balle en une touche pour M’Baye Niang qui décalait sans contrôle Sadio Mané. Seul face au gardien ougandais, l’attaquant de Liverpool ouvrait le score et inscrivait son troisième but dans la compétition (1-0, 15e).

Le penalty raté de Sadio Mané

L’affaire semblait bien emballée pour les Lions. Mais, en face, l’Ouganda était prête à faire de la résistance. Dans un match qui s’équilibrait, Okwi se créait deux belles opportunités d’égalisation : d’abord sur une puissante demi-volée (23e), puis sur une tête trop croisée sur un corner (29e). Sans réussite.

Au retour des vestiaires le Sénégal conservait sa mainmise sur le match. Sans réussir à se mettre vite à l’abri. La faute au fantasque Onyango, le gardien ougandais. À la 59e minute, suite à une grosse perte de balle de sa défense, Sadio Mané se présentait seul face au portier d’Afrique de l’Est. Pas assez lucide, Onyango se précipitait dans les pieds de l’attaquant sénégalais et commettait une grosse faute. Penalty. Sadio Mané frappait lui même la sentence, mais Onyango anticipait bien et détournait la frappe. Le Sénégal demeurait sous la menace ougandaise.

Rendez-vous face au Bénin

Dominée par l’impact physique du milieu de terrain sénégalais, l’Ouganda peinait à se créer des occasions. À la 80e minute, Kateregga, entré en jeu quelques minutes plus tôt, faisait tout de même passer un frisson dans le dos des fans sénégalais en frappant un superbe coup-franc enroulé de sa patte gauche. Le gardien des Lions, Alfred Gomis, était assez vif pour boxer le ballon au loin.

Suffisant pour envoyer le Sénégal pas flamboyant mais discipliné en quarts de finale face au Bénin. Pour rejoindre le dernier carré, les Lions devront déjouer le piège tendu par les Écureuils.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte