Télécoms

Cameroun : une amende de 3,5 milliards de F CFA infligée à MTN, Orange et Nexttel

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) du Cameroun vient d'infliger une amende globale de 3,5 milliards de francs CFA à MTN, Orange et Nexttel. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

L’Agence de régulation des télécommunications (ART) du Cameroun a infligé une amende globale de 3,5 milliards de francs CFA aux opérateurs MTN, Orange et Nexttel, notamment accusés d'avoir violé la réglementation sur l’identification des abonnés.

Au Cameroun, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) a sanctionné le 3 juillet trois opérateurs étrangers de téléphonie mobile, qui devront payer une amende globale de 3,5 milliards de francs CFA (environ 5,3 millions d’euros). La sanction la plus lourde a été adressée à Orange Cameroun (1,5 milliard de F CFA d’amende), tandis que MTN et Nexttel, filiale du vietnamien Viettel Global, devront débourser chacun 1 milliard de F CFA.

Le régulateur camerounais leur reproche des « manquements » dans l’application de la réglementation sur l’identification des abonnés et des terminaux. Dans un communiqué du 3 juillet, Philémon Zo’o Zame, le patron de l’ART, accuse les trois opérateurs de commercialiser des cartes SIM pré-activées, de mettre en service des numéros sans identification préalable, de vendre des cartes SIM dans les rues, et enfin de permettre à des personnes physiques de détenir plus de trois cartes SIM.

« Nous ne ferons aucun commentaire pour le moment, nous attendons de prendre connaissance des motifs dans le détail », ont déclaré à Jeune Afrique MTN et Orange.

Un mois pour être conformes

Des mises en demeure ont également été adressées aux trois opérateurs, en raison de la dégradation persistante de la qualité de leur service. Ils ont un mois pour honorer leurs cahiers des charges, conformément aux engagements qu’ils ont pris à l’issue d’un audit réalisé en 2016 par le suédois Cybercom Group, à la demande du ministère des Postes et des Télécommunications.

L’ART avait déjà rejeté en juin dernier les catalogues d’interconnexion – un ensemble de tarifs pratiqués par les opérateurs lors des communications entre deux réseaux – proposés par MTN, Orange et IHS, l’opérateur de tours de télécommunication. Le gendarme des télécoms avait estimé que ces opérateurs n’avaient pas suivi ses recommandations visant à baisser certains tarifs.

En août 2017, MTN, Orange et Nexttel avaient également été sanctionnés par une amende de plus 3 milliards de F CFA chacun pour des fautes dans l’identification des abonnés. Camtel, l’opérateur historique, avait quant à lui été sanctionné à hauteur de 300 millions de F CFA.

Fin 2018, MTN Cameroun comptait 8 millions d’abonnés, contre 6,9 millions de clients pour Orange Cameroun et 3 millions pour Nexttel.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte