Télécoms

MTN Cameroon cède le câble sous-marin WACS à Camtel

Les négociations ayant mené à cette cession ont duré plus de deux ans.

Les négociations ayant mené à cette cession ont duré plus de deux ans. © Reuters

L'État camerounais rachète la station d'atterrissement de Limbé au groupe sud-africain pour 2,1 milliards de F CFA (3 millions d'euros) et acquiert 60% du capital. Il a également déboursé 12 milliards de F CFA (18 millions de dollars) pour l'admission de Camtel dans le consortium WACS.

Mis à jour le 28 juillet 2014 à 11H10 CET.

L’exploitation de la station d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique WACS (West Africa Cable System) de Limbé (sud-ouest) incombe désormais à la Cameroon Telecommunications (Camtel), l’opérateur historique de la téléphonie. À la faveur de la signature le 24 juillet de l’acte de cession entre le ministre des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam, et le directeur général de MTN Cameroon, Karl Toriola.

Monopole public

Cette infrastructure construite par la filiale du groupe sud-africain et opérationnelle de mai 2012 a été rachetée pour 2,1 milliards de F CFA par le Cameroun qui, de ce fait, acquiert 60% du capital. Cette acquisition constitue aussi un retour à l’ordre légal. La loi camerounaise instaure en effet un monopole public sur l’exploitation des points d’atterrissement des câbles sous-marins.

Lire aussi :

Le câble sous-marin ACE entre en service dans 13 pays

Abidjan, un havre pour le haut débit

Camtel : le ras-le-bol des internautes camerounais

Cameroun : 6 millions de dollars pour l’extension du réseau de fibre optique

Ce dénouvement vient mettre un terme à une situation insolite : cette infrastructure déjà opérationnelle – et si importante pour booster les capacités d’accès à internet actuellement saturées au Cameroun – restait non utilisée en raison de ce blocage.

Ce déblocage est le fruit de 25 mois de négociations entre le Cameroun et le consortium WACS mené par MTN Dubai Limited – chef de file – et MTN Cameroon. Il a notamment permis l’admission de la Camtel au sein du consortium moyennant un ticket d’entrée de 12 milliards de F CFA (25 millions de dollars) pour une participation à hauteur de 3%.

Capacités

Reliant l’Europe à l’Afrique du Sud à travers l’océan atlantique, long de 14 530 km et doté d’une capacité de 5,2 terabits/s, le WACS est le second câble sous-marin à desservir le Cameroun, après le SAT-3 dont le point d’atterrissement, situé à Douala, a été mis en service en 2002.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte