Bourse

Maroc : nouvelles obligations pour les sociétés cotées

Bourse de Casablanca © Alexandre Dupeyron pour JA

L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a émis, le 21 juin, une circulaire obligeant les sociétés cotées à publier leurs comptes trimestriels. Objectif : informer plus régulièrement les investisseurs et limiter les profit warning.

Désormais, les investisseurs auront des indications sur les performances des 75 sociétés cotées à la bourse de Casablanca courant février, mai, août et novembre. En effet, alors que seule une poignée d’entre elles se livrait jusque-là à une communication trimestrielle de ses performances, une circulaire de l’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) vient de rendre cette pratique obligatoire. Elle devrait avoir une incidence immédiate sur les comptes semestriels arrêtés au 30 juin 2019.

Des informations disponibles cinq ans

Le gendarme du marché fixe dans ce texte les informations que devront contenir a minima les indicateurs trimestriels, le management des sociétés restant libre d’y ajouter toute autre information jugée pertinente, à condition que cette communication s’inscrive dans la durée, pour assurer la comparabilité de ces éléments comptables. Ces éléments devront rester disponibles pendant au moins cinq ans sur le site internet de l’émetteur.

Cette fréquence plus soutenue de la communication financière devrait permettre de réduire le nombre de profit warning qui se sont multipliés ces dernières années, accentuant la désaffection des boursicoteurs et investisseurs institutionnels – qui se traduit par des volumes d’échanges très faibles sur le marché boursier casablancais.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte