CAN 2019

CAN 2019 : qui pour les quatre places de meilleurs troisièmes ?

Un supporteur congolais (RDC) durant la CAN 2019 en Egypte.

Un supporteur congolais (RDC) durant la CAN 2019 en Egypte. © Ariel Schalit/AP/SIPA

La troisième journée de poules de la CAN 2019, qui s’étire de dimanche à mardi, permettra de connaître les quatre meilleurs troisièmes qui se qualifieront pour les huitièmes de finale.

C’était bien la peine de réserver son samedi ! Il n’y avait pas eu le moindre 0-0 depuis le début de la CAN, le 21 juin dernier, mais en l’espace de quelques heures, six sélections ont trouvé le moyen de rester muettes, et le même jour ! Cela avait commencé par un insipide Angola-Mauritanie, avant de se poursuivre par un Cameroun-Ghana à peine moins barbant, pour s’achever sur un Bénin-Guinée-Bissau tout juste passable, et que les Écureuils avaient largement les moyens de gagner. Après cette litanie de 0-0, et en espérant très fort que cela ne se reproduise plus, on y voit un tout petit peu plus clair dans les différents groupes.

Pour l’instant, quatre équipes – Egypte (Groupe A), Nigeria (Groupe B), Algérie (Groupe C) et Maroc (Groupe D) – sont qualifiées pour les huitièmes de finale. Et seuls les Verts sont assurés de terminer premiers. Pour déterminer les quatre meilleures troisième, une innovation que l’on doit au passage de la phase finale de seize à vingt-quatre, la CAF a décidé de retenir plusieurs critères : le plus grand nombre de points obtenus, la différence de buts, le plus grand nombre de buts marqués, le fair-play, et éventuellement un tirage au sort.

La RD Congo très mal embarquée

Si le premier tour s’était arrêté samedi soir, l’Afrique du Sud, le Kenya, le Bénin et l’Angola serait qualifiés, le Zimbabwe et la Guinée restant sur le carreau. Mais chaque équipe a encore un match à disputer, et hormis la Tanzanie, qui est quasiment hors course, beaucoup d’autres ont encore le droit de rêver. L’Ouganda (4 points), Madagascar (4 points) et le Sénégal (3 points) sont assurés de terminer au pire à la troisième place, et leurs chances d’accéder aux huitièmes de finale sont grandes. A l’inverse, le Burundi, la Tanzanie et la RD Congo, qui n’ont pas encore pris le moindre point, sont proches de la sortie. Pour espérer finir parmi les meilleurs troisièmes, il leur faudra gagner leur dernier match, et le plus largement possible, en tenant compte également des autres résultats.

On vous épargnera les différentes combinaisons possibles pour savoir qui prolongera son séjour en Egypte. Les ordinateurs de la CAF s’en chargeront, mardi soir. L’exercice est beaucoup trop complexe, mais avant la troisième journée, les équipes les mieux placées et – aussi – les mieux armées pour finir parmi les quatre heureux élus sont nombreuses. En supposant que le Cameroun et le Mali termineront en tête, que l’Ouganda, Madagascar, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et le Ghana sont en position de force pour terminer à la deuxième place, la logique sportive et la réalité des différents classements font de la Guinée, du Kenya, de l’Afrique du Sud et du Bénin (ou de l’Angola) les candidats les plus sérieux pour faire partie des quatre rescapés.

Le programme de la 3e journée :

  • Groupe A : Egypte-Ouganda et RD Congo-Zimbabwe (30 juin)
  • Groupe B : Madagascar-Nigeria et Guinée-Burundi (30 juin)
  • Groupe C : Algérie-Tanzanie et Sénégal-Kenya (1er juillet)
  • Groupe D : Maroc-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Namibie (1er juillet)
  • Groupe E : Angola-Mali et Tunisie-Mauritanie (2 juillet)
  • Groupe F : Cameroun-Bénin et Ghana-Guinée-Bissau (2 juillet)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte