Économie

Sommet de l’Union africaine : la Zone de libre-échange continentale au cœur des débats

Par
Mis à jour le 29 juin 2019 à 17:53

Paul Kagame, alors président de l’Union africaine, lors de la signature de l’accord instituant la Zlec, à Addis-Abeba, le 21 mars 2018.

Dans son édition du 30 juin, JA abordera les principaux enjeux de la Zlec, la Zone de libre-échange continentale. Ces questions figureront au programme du prochain sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) à Niamey le 7 juillet.

Une semaine avant le sommet de l’Union africaine à Niamey, et alors que les négociateurs ont entamé un nouveau cycle de discussions depuis lundi dans la capitale nigérienne, JA vous livre un premier fil rouge des dossiers qui seront abordés lors du lancement officiel de cette future zone de libre-échange.

Quelles sont les avancées du côté des instances politiques ? Quels seront les produits dédouanés sur lesquels les pays ont des chances de s’être mis d’accord ? Comment aborder la question des règles d’origine ? Quelles seront les premières innovations inspirées des expériences communautaires dans la région ?


>>> En vidéo : La Zone de libre-échange continentale (Zlec)… expliquée en 2 minutes


À l’occasion du sommet, le pays qui accueillera le siège du secrétariat permanent de la Zlec devrait être choisi parmi les cinq candidats : Égypte, Kenya, Ghana, Madagascar et eSwatini. Les États membres devraient également faire connaître leur liste de produits dits « non sensibles », faute de s’être mis d’accord sur les biens à exclure de la libéralisation.

Risques de déraillement

Cette réunion sera également l’occasion de mettre la « pression » sur certains pays en vue de faire avancer certains dossiers tels que le passeport africain ou encore le marché unique aérien. Autant de dossiers qui devraient être abordées sous un angle très politique.

Le dossier de JA évoquera également les principaux risques susceptibles de faire dérailler ce grand projet. Par exemple, le développement disparate des différentes zones économiques du continent ou encore les problématiques de mise en concurrence avec les accords bilatéraux déjà conclus en dehors de la Zlec, avec l’Union européenne notamment.

À retrouver en kiosque et sur votre application dès le dimanche 30 juin.