Dossier

Cet article est issu du dossier «Béji Caïd Essebsi, un destin tunisien»

Voir tout le sommaire
Politique

Tunisie : l’état de santé de Béji Caïd Essebsi est « stable », selon la présidence

Béji Caïd Essebsi, lors d'une rencontre avec la presse en marge du 32e sommet de l'UA, le 10 février 2019 (image d'illustration). © Zacharias Abubeker Pour Jeune Afrique

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a été transféré à l'hôpital militaire de Tunis suite à un « grave malaise » survenu jeudi matin, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué. « Son état de santé est stable », a précisé cette même source un peu plus tard.

“Le président de la République a été victime, le matin du 27 juin 2019, d’un grave malaise et a dû être transféré à l’hôpital militaire de Tunis”, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué diffusé en début d’après-midi.

“Excusez moi de ne pas répondre à vos appels, l’état du président est très grave.. vos souhaits pour son rétablissement”, a commenté quelques minutes plus tard sur sa page Facebook Firas Guefrech, conseiller principal de la présidence de la République chargé des médias.

“S’il-vous-plaît, ne vous laissez pas emporter par les rumeurs… l’état du président se stabilise. Vos souhaits pour son rétablissement”, a ajouté peu après le conseiller sur Twitter. En déplacement dans le centre de Tunis sur les lieux de l’un des attentats commis le matin, Youssef Chahed n’a quant à lui pas souhaité répondre aux questions de la presse concernant l’état de santé du président.

Je rassure les Tunisiens que le président reçoit actuellement tous les soins nécessaires des cadres médicaux les plus efficaces

Le chef du gouvernement s’est rendu un peu plus tard au chevet du chef de l’État. “Je viens de rendre visite au président de la République à l’hôpital militaire, où il est actuellement sous traitement après avoir été victime d’un malaise, a-t-il écrit sur sa page Facebook. Je rassure les Tunisiens qu’il reçoit actuellement tous les soins nécessaires des cadres médicaux les plus efficaces. Je lui souhaite un prompt rétablissement et le plus rapide possible. J’appelle tout le monde à s’abstenir de diffuser les fausses nouvelles susceptibles de semer la confusion parmi les Tunisiens.” “L’état de santé de Béji Caïd Essebsi est stable et ce dernier reçoit les soins nécessaires”, a confirmé dans la foulée la présidence.

C’est la première fois ce jeudi que Carthage communique officiellement sur l’état de santé du président depuis un premier malaise survenu vendredi 21 juin. « Nous vous rassurons tous, le président va bien. Il ne s’agit que de quelques examens ordinaires à l’hôpital militaire”, avait alors écrit sur sa page Facebook personnelle Saïda Garrach, la porte-parole de la présidence. Le lendemain, Firas Guefrech avait annoncé que Béji Caïd Essebsi était sorti de l’hôpital et que son programme pour la semaine à venir avait été maintenu.

Réunion d’urgence à l’Assemblée

Une réunion d’urgence a débuté en milieu d’après-midi à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), rassemblant le président Mohamed Ennaceur et les chefs des principaux groupes parlementaires.

L’article 84 de la Constitution actuelle stipule qu’ « en cas de vacance provisoire de la fonction de Président de la République pour des motifs qui rendent impossible la délégation de ses pouvoirs, la Cour constitutionnelle se réunit sans délai et constate la vacance provisoire, le Chef du Gouvernement remplace le Président de la République. » En revanche, en cas de « décès ou d’incapacité permanente ou pour tout autre motif de vacance définitive, la Cour constitutionnelle se réunit sans délai, constate la vacance définitive et en informe le Président de l’Assemblée des représentants du peuple qui est sans délai investi des fonctions de Président de la République par intérim, pour une période de quarante-cinq jours au moins et quatre-vingt-dix jours au plus. »

Lire les autres articles du dossier

«Béji Caïd Essebsi, un destin tunisien»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte