CAN 2019

CAN 2019 : Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Maroc, Sénégal… les favoris répondent présent !

Des supporteurs ivoiriens lors du premier match des Éléphants dans la CAN 2019, face à l'Afrique du Sud, le 24 juin au Caire. © Amr Nabil/AP/SIPA

Depuis mardi soir, toutes les équipes ont joué un match. Les gros bras ont majoritairement confirmé leur statut, sans toujours y mettre la manière, alors que des équipes moins attendues ont fait bonne impression.

La première journée avait vu l’Égypte battre difficilement le Zimbabwe (1-0) en match d’ouverture. Elle s’est achevée cinq jours plus tard par un spectaculaire Ghana-Bénin (2-2), où un supposé favori a calé devant une équipe qui n’est même pas considérée comme un outsider. Entre temps, le Maroc, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, l’Algérie, le Sénégal et le Cameroun avaient fait le travail, avec plus ou moins de panache, face à des adversaires moins forts qu’eux. Et avant le match nul des Ghanéens, seule la Tunisie, bousculée par l’Angola (1-1), s’était pris les pieds dans le tapis, en laissant derrière elle une impression très éloignée de ce qu’on pouvait attendre d’un prétendant au titre.

Cette photographie de la première journée, bien sûr, ne demande qu’à évoluer. « Pour les grosses équipes, le premier match est toujours compliqué, et l’essentiel est de prendre les trois points. Ce n’est pas facile d’entrer dans une compétition. Les joueurs ont connu une saison longue, il y a eu près de trois semaines de préparation et il fait très chaud en Égypte. Cela a des conséquences sur le jeu : le rythme est parfois assez lent, les joueurs apprennent à gérer leurs efforts », explique l’Ivoirien François Zahoui, sélectionneur du Niger.

« Je pense qu’à partir de la seconde journée, les équipes vont un peu plus se lâcher. Celles qui ont déjà gagné vont chercher à confirmer et à aborder la dernière journée beaucoup plus sereinement, avec la possibilité de faire tourner les effectifs », ajoute l’Algérien Adel Amrouche, qui a dirigé plusieurs sélections présentes en Égypte (Kenya et Burundi).

La Tunisie et le Ghana surpris

Les gros bras du continent, donc, ont donc presque tous rempli la première clause de leur contrat. Certains y ont mis la manière, comme l’Algérie et le Sénégal, vainqueurs respectifs du Kenya et de la Tanzanie (2-0). « Ce sont les deux équipes qui, parmi les favoris, m’ont laissé la meilleure impression, certes face à des adversaires modestes », reprend Zahoui. « Elles ont développé un jeu offensif, plaisant, en faisant preuve de sérieux et en marquant assez vite. » Pour Amrouche, les Verts et les Lions de la Teranga ont la stature pour quitter Le Caire avec le titre.

« Quand on voit leurs effectifs, on ne peut pas imaginer autre chose que le Sénégal et l’Algérie sont là pour gagner. » Dans un style un peu plus poussif, l’Égypte, le Nigeria, le Maroc et la Côte d’Ivoire ont battu sur le même score (1-0) leur adversaire du jour (Zimbabwe, Burundi, Namibie et Afrique du Sud), parfois en tremblant. Et le Cameroun a dû se montrer patient pour battre la Guinée-Bissau (2-0). « Il y a la pression, notamment pour le pays organisateur. Et puis, en face, il y a des équipes qui ne sont pas là par hasard, qui travaillent depuis des années, avec un projet, des joueurs qui se connaissent bien », poursuit Amrouche.

Si la Tunisie et le Ghana ont tout de même pris un point, la grosse déception est venue de la RD Congo, balayée par le réalisme ougandais (0-2). « Je crois que la pression mise sur le sélectionneur Florent Ibenge et le groupe, avec comme objectif de remporter la CAN est trop forte et a des effets négatifs », regrette Patrice Neveu, le nouveau sélectionneur du Gabon. « J’ai été agréablement surpris par le Mali (4-1 face au Mauritanie), mais aussi par des équipes comme Madagascar (2-2 contre la Guinée), le Bénin (2-2 face à au Ghana), et l’Angola, qui ont joué de manière décomplexée, en prenant des initiatives. Mais à mes yeux, le vrai favori est le Sénégal, qui dégage quelque chose en plus… »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte