Politique

Algérie : « Les arrestations de porteurs de drapeaux amazigh sont anticonstitutionnelles »

Des manifestants brandissant un drapeau amazigh, vendredi 21 juin 2019 à Alger. © Anis Belghoul/AP/SIPA

Au moins 18 manifestants ont été interpellés depuis vendredi en Algérie pour avoir brandi des drapeaux amazigh. Si l'atteinte à l'unité nationale est avancée par la justice - semblant répondre à une injonction du général Gaïd Salah - , la société civile et l'opposition dénoncent un arbitraire visant à semer la division.

Mardi, alors que des milliers d’étudiants battaient le pavé dans les rues d’Alger, des policiers en civil circulaient dans le cortège pour confisquer les drapeaux amazigh. Au moins un manifestant a été interpellé au sein de ce défilé haut en couleurs, nombre de protestataires ayant choisi de porter des tenues traditionnelles de toutes les régions du pays en signe d’unité, selon la presse algérienne.

Il rejoint les 17 autres placés dimanche sous mandat de dépôt pour avoir brandi le même étendard deux jours plus tôt, lors du 18e vendredi de manifestation. Détenus à la prison d’El Harrach à Alger, ils ont été inculpés pour atteinte à l’unité nationale. Un verdict rendu par les tribunaux de Bab el-Oued et de Sidi M’Hamed d’Alger, qui est une première depuis le début en février de mouvement de contestation au régime de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. En effet, jusque-là, tous les contestataires arrêtés avaient été relâchés en fin de journée.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte