CAN 2019

CAN 2019 : la Côte d’Ivoire assure l’essentiel face à l’Afrique du Sud (1-0)

L'Ivoirien Franck Kessie au duel avec le Sud-africain Sandile Hlanti, le 24 juin 2019 au Caire. © Hassan Ammar/AP/SIPA

Dans un match très fermé, la Côte d'Ivoire s'en est remis à Jonathan Kodjia pour empocher une précieuse victoire pour son entrée dans le tournoi.

Jouer en milieu d’après-midi dans la chaleur du Caire à quelque chose d’assommant pour les joueurs et pour les spectateurs. Programmé à 16 heures 30 sur la pelouse du stade Al Salam, au même horaire que le poussif duel entre le Maroc et la Namibie la veille, le choc entre la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud a mis beaucoup de temps à se lancer.

Dominateurs dans l’entrejeu durant le premier quart d’heure mais sans se procurer d’occasions franches, les Ivoiriens diminuaient vite l’intensité de leur pressing. Ce qui laissait la possibilité aux Bafana Bafana de récupérer la balle plus haut sur le terrain et de faire jeu égal avec les champions d’Afrique 2015.

Le coup-franc sur la barre transversale de Pépé

À la 25e minute, c’est même Hlatswayo qui se procurait la première occasion du match pour l’Afrique du Sud en reprenant de la tête un centre suite à un corner. Sa tentative frôlait la cage de Sylvain Gbohouo. Finalement, les Ivoiriens appuyaient sur l’accélérateur en mode flash pendant seulement 60 secondes à la demi-heure de jeu, comme pour économiser leurs forces dans une touffeur de 37 degrés. En l’espace d’une minute, Nicolas Pepe envoyait un coup-franc sur la barre transversale (31e), puis Jonathan Kodji perdait son duel face au gardien sud-africain Williams (32e). Le spectacle était davantage en tribunes où les supporteurs ivoiriens réchauffaient encore l’ambiance.

Le spectacle n’était pas plus enchanteur en début de seconde période. Jusqu’à l’heure de jeu, rien à signaler à l’exception d’un rythme lénifiant. Mais les grandes équipes savent frapper au bon moment. À la 64e minute, Max-Alain Gradel s’échappait sur son aile gauche et centrait très vite en une touche de balle pour Jonathan Kodjia qui se retrouvait seul au point de penalty et ajustait cette fois Williams, le gardien sud-africain (1-0, 64e). Une ouverture du score qui soulageait tout le staff ivoirien, fou de joie au bord du terrain.

Une victoire précieuse

Après cet éclair ivoirien, le tempo du match s’approchait à nouveau du zéro, contrairement au thermomètre. Les hommes du sélectionneur Ibrahim Kamara géraient tranquillement leur précieux avantage, synonyme de première place ex-aequo avec le Maroc d’Hervé Renard dans ce groupe D de la CAN 2019. Seul Nicolas Pépé se distinguait par un nouveau coup-franc lumineux à la 89e minute. Mais Williams sortait le ballon avant que celui-ci ne file en pleine lucarne.

Les Éléphants savent qu’il leur faudra élever leur niveau de jeu dès vendredi 28 juin face au Maroc. Mais le principal aujourd’hui était de remporter les trois points pour ce premier match piège face aux Bafana Bafana. Le capitaine Serger Aurier et ses coéquipiers ont largement le temps de monter en puissance lors de la suite de cette phase de poule et ils ne joueront pas à chaque fois à 16 heures 30 sous une chape de plomb.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte