Top joueurs

Algérie – CAN 2019 : Youcef Atal, l’art de la contre-attaque

Youcef Atal défie balle au pied les joueurs du Kenya, dimanche 23 juin au Caire. © Ulrik Pedersen/Cal Sport Media/S/SIPA

Le jeune latéral a affiché ses qualités offensives en obtenant un penalty qui a offert le premier but aux Fennecs lors de la victoire face au Kenya (2-0) dimanche 23 juin.

Quand on regarde les vidéos des exploits de Youcef Atal, le latéral algérien qui évolue en club avec l’OGC Nice, on en viendrait presque à oublier qu’il est avant tout un défenseur. Le natif de Mechtras en Kabylie est un formidable contre-attaquant, qui sait aussi bien boucher les espaces sur son côté qu’amener le danger très vite dans le camp adverse grâce à ses débordements.

Dimanche 23 juin, c’est lui qui a délivré l’Algérie dans un premier match forcément crispant face au Kenya (2-0) en obtenant un penalty à l’issue d’un slalom dans la surface de réparation adverse où il avait éliminé deux adversaires avant de se faire faucher en pleine course. L’attaquant des Verts Baghdad Bounedjah se chargera de transformer l’offrande.

https://twitter.com/YoucefAttal/status/1143092308658786304

Une énorme saison avec Nice

Cette saison en Ligue 1, Youcef Atal avait déjà montré à plusieurs occasions ses qualités d’attaquant. Lors d’un match nul arraché par l’OGC Nice face au Paris Saint-Germain au mois de mai, le jeune algérien avait réalisé une énorme prestation en délivrant une passe décisive et en faisant vivre un supplice à son vis-à-vis parisien Juan Bernat par ses nombreux dribbles. Une vidéo de sa prestation XXL avait largement été partagée sur les réseaux sociaux.

Il a la confiance du sélectionneur

Youcef Atal avait fait encore plus fort au mois d’avril  en inscrivant un triplé face au club breton de Guingamp, toujours en Ligue 1. Cette explosion au plus haut niveau à 23 ans avec Nice, après être passé par les clubs de Paradou AC en Algérie puis Courtrai en Belgique, a permis à Atal d’arriver en pleine confiance dans cette CAN 2019, avec toute l’estime du sélectionneur Djamel Belmadi malgré sa faible expérience internationale.

« On a la chance d’avoir un bon entraîneur. Djamel Belmadi, il a une expérience du football européen et africain. Il comprend bien le fonctionnement des joueurs algériens. Je l’aime beaucoup, mon sentiment c’est qu’on peut faire quelque chose avec lui… », déclarait-il dans les colonnes de France Football avant le début de la CAN. En attendant la suite.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte