Banque

Maroc : BMCE Bank of Africa ouvre son capital au britannique CDC

L'établissement créé en 1959 et privatisé en 1995, arrive à une période charnière de son existence. Ici, son siège de Casablanca.

L'établissement créé en 1959 et privatisé en 1995, arrive à une période charnière de son existence. Ici, son siège de Casablanca. © Wikimedia Commons

Avec un apport de plus de 180 millions d’euros, l’institution britannique CDC Group fait son entrée au capital de la troisième banque marocaine, dont elle détient désormais près de 5 %.

Comme l’avait révélé Jeune Afrique Business+, le site d’information premium de Jeune Afrique, le 6 avril dernier, groupe gouvernemental britannique CDC – détenu à 100% par le gouvernement du Royaume-Uni – est bien le « nouvel actionnaire étranger » de BMCE Bank of Africa, évoqué le 2 avril par Othman Benjelloul, le président du groupe, lors de la présentation des résultats annuels de la banque.

Selon l’accord validé par le conseil d’administration de la banque marocaine le 29 mars dernier, l’institution britannique apportera à elle seule 2 milliards de dirhams (183 millions d’euros), dans le cadre de l’augmentation globale de 6 milliards de dirhams du capital de BMCE Bank of Africa qui doit intervenir d’ici 2021.

En acquérant ainsi près de 5 % de la banque marocaine CDC, déjà présent dans une vingtaine de pays africains (il est notamment au capital d’Access Bank au Rwanda, en Tanzanie et au Liberia, de Chase Bank au Kenya, ou encore de Zenith Bank au Nigeria), met pour la première fois le pied au Maghreb.

Un nécessaire renforcement des fonds propres

« Au-delà de la prise de participation capitalistique, ce partenariat constitue un véritable projet industriel qui permettra au groupe BMCE Bank of Africa de renforcer son positionnement en Afrique, tout en capitalisant sur le réseau élargi du Groupe CDC sur le continent », explique la banque dans sa communication officielle.

« Notre appui permettra à la Banque de développer son offre, en particulier dans le segment des PME, d’accroître la bancarisation et de promouvoir l’inclusion », déclare de son côté Nick O’Donohoe, directeur général de CDC Group, dans le même communiqué.

BMCE Bank Of Africa – qui sera rebaptisée en septembre « Bank of Africa », du nom de l’établissement qu’elle a absorbé en 2008 – est la troisième plus grande banque marocaine en termes d’actifs et la 13e à l’échelle du continent, selon le dernier classement Jeune Afrique. Mais elle souffre depuis quelques mois déjà à cause de la faiblesse de ses fonds propres, devenus insuffisants pour faire face aux nouvelles règles prudentielles et continuer son développement à l’échelle panafricaine, d’où proviennent déjà plus de 40 % de ses comptes consolidés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte