Société

Botswana : la justice décriminalise l’homosexualité

Le drapeau arc-en-ciel, connu comme celui utilisé par la communauté LGBTQ.

Le drapeau arc-en-ciel, connu comme celui utilisé par la communauté LGBTQ. © Andreea Alexandru/AP/SIPA

La Haute Cour du Botswana a décidé de décriminaliser l’homosexualité, jusqu’à présent interdite dans le code pénal du pays datant de 1965.

C’est une avancée majeure pour la communauté LGBTQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, queers) du Botswana. Les clauses du code pénal relatives aux relations entre personnes du même sexe viennent d’y être « annulées », a déclaré mardi 11 juin le juge Michael Leburu. « La justice ordonne que les lois soient amendées », a-t-il ajouté, dans une salle d’audience comble de la Haute Cour à Gaborone.

Les clauses en question sont « des reliques de l’ère victorienne » qui « ne sont plus viables », a estimé le magistrat. Elles « oppressent une minorité » et « ne passent pas l’épreuve de la constitutionnalité », a-t-il ajouté.

« La criminalisation perpétue la stigmatisation »

« Les minorités ne doivent pas être exclues et ostracisées », a encore expliqué le juge, estimant que « la criminalisation perpétue la stigmatisation ». « Le temps est venu que la sexualité entre personnes du même sexe soit décriminalisée », a insisté le magistrat.


>>> À LIRE – Homosexualité : pour les gays en Afrique, c’est souvent la case prison


La Haute Cour avait été saisie de ce sujet sensible sur requête d’une personne anonyme, identifiée seulement par ses initiales LM pour des raisons de sécurité.

« Un droit humain fondamental »

« L’orientation sexuelle est humaine, ce n’est pas une question de mode (…) Nier au requérant le droit d’avoir des relations sexuelles comme il l’entend est discriminatoire », a-t-il encore estimé, ajoutant que « le respect de la vie privée est un droit humain fondamental ».

Il s’agit d’une avancée significative pour les droits des homosexuels sur le continent. Le mois dernier, la Haute Cour du Kenya avait refusé d’abroger les lois réprimant les relations homosexuelles, douchant ainsi les espoirs de la communauté LGBTQ.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte