Dossier

Cet article est issu du dossier «Cameroun : les véritables victimes de la crise anglophone»

Voir tout le sommaire
Sécurité

Cameroun : « Les cas de viol se multiplient en zone anglophone »

Des jeunes étudiantes d'une école de Bamenda, située en zone anglophone au Cameroun. © Flickr/CC/Alberto Vaccaro

Confronté à un afflux de personnes victimes de viols dans les régions anglophones, un médecin, dont l'hôpital se situe dans une zone contrôlée par les séparatistes, tire la sonnette d'alarme et appelle les autorités politiques du pays à mettre en place des « mesures exceptionnelles ».

Les femmes paient le prix fort de la guerre qui oppose l’armée camerounaise aux séparatistes anglophones dans les provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Patron d’un hôpital situé derrière les lignes séparatistes, un docteur – qui, pour des raisons de sécurité, a préféré garder l’anonymat – tire la sonnette d’alarme face à l’afflux de femmes violées.

Jeune Afrique : Il y a-t-il un lien entre le conflit et l’augmentation des cas de viol ?

Je n’ai aucun doute sur ce point parce que ce phénomène nous est arrivé avec la guerre. Je voudrais ici tirer la sonnette d’alarme à la place des victimes, qui auraient déjà pu le faire elles-mêmes si elles n’avaient pas peur. Je ne vous apprends rien, les représailles pourraient être violentes contre elles. Et contre moi-même.

L’afflux des victimes est alarmant

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte