Mode

Rossy de Palma, l’actrice espagnole qui va faire vibrer la Dakar Fashion Week 2019

L'actrice espagnole Rossy de Palma. © Rene Habermacher

Actrice et artiste plasticienne, l'Espagnole Rossy de Palma prendra la pose pour Vogue Espagne dans le cadre de la Dakar Fashion Week, qui se tient du 5 au 9 juin dans la capitale sénégalaise.

Dakar, the place to be ? Ces derniers jours, de nombreuses célébrités d’envergure internationale – la chanteuse Alicia Keys et la mannequin Naomi Campbell, notamment -, ont débarqué dans la capitale sénégalaise. Avec la Dakar Fashion Week, organisée par Adama Paris, qui démarre ce mercredi 5 juin, c’est le tout le gotha de la mode africaine, et plus largement mondiale, qui se presse désormais sur la presque’île du Cap-Vert. Et avec lui, une personnalité qui, depuis des années, entretient une relation des plus intimes avec Dakar, où vit une partie de sa famille.

Il s’agit de l’actrice espagnole Rossy de Palma, 54 ans, l’une des muses du cinéaste Pedro Almodovar et complice de grands créateurs de mode comme Jean-Paul Gauthier. « Je viens très souvent à Dakar, une ville où je me sens incroyablement bien », confie-t-elle à Jeune Afrique avant d’ajouter qu’elle se verrait bien s’installer au Sénégal. « J’ai encore beaucoup de choses à découvrir ici. Je ne suis jamais allée en Casamance, par exemple. »

Adama Paris, une sœur

Celle qui affirme considérer Adama Paris comme une sœur  prendra la pose, dans des vêtements de créateurs africains présents à la Dakar Fashion Week, devant l’objectif du photographe Omar Victor Diop. Et cela, dans le cadre d’un shooting pour l’édition espagnole de Vogue dont Adama Paris signera la direction artistique.

« Quoi de plus évident pour mettre en avant les talents du continent africain. Avec Eugenia de la Torriente, directrice de Vogue Espagne, nous avons voulu saisir l’occasion qu’offre la Dakar Fashion Week, un événement qui me tient à cœur », lance Rossy de Palma. « On ne cesse de s’inspirer de l’Afrique à travers le monde sans prendre le temps de s’attarder sur les créateurs formidables qui sont, justement, à la source de cette inspiration. Je trouve d’ailleurs qu’il serait temps que Vogue lance une édition africaine. »

« Une Africaine de cœur »

L'un des autoportraits de Rossy de Palma © DR / Rossy de Palma

J’aime cacher leurs visages parce que j’estime que le visage est un voleur, il capte toute l’attention

Un souhait partagé par plusieurs personnalités de la mode, comme Naomi Campbell, qui l’a émis, en avril 2018, lors de son passage à la Arise Fashion Week nigériane. Également artiste plasticienne, Rossy de Palma – qui a plus d’une cinquantaine de films à son actif et a tourné avec les plus grands -, dit être « une Africaine de cœur » qui se sent proche des cultures du continent. D’ailleurs, elle est représentée en Afrique par OH (une galerie ouverte à Dakar en novembre 2018 par Oceane Harati), aux côtés d’artistes comme Soly Cissé, Aliou Diack ou Kine Aw.

Sa dernière série photographique, « Amoul Kaname », exposée du 6 au 22 juin 2019, met en avant des silhouettes de femmes sans visages, habillées de divers tissus et ornements. « À travers mes photos, je mets en avant l’énergie des femmes », décrit l’artiste pluridisciplinaire. « J’aime cacher leurs visages parce que j’estime que le visage est un voleur, il capte toute l’attention », souligne l’actrice, qui considère « l’art comme une forme de résilience ».

Guest star des spectacles « Fashion Freak Show » de Jean-Paul Gauthier à Paris, Rossy de Palma apportera, sans doute, un petit grain de folie à cette 17ème édition de la Dakar Fashion Week.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte