Sécurité

Égypte : huit policiers tués dans une attaque dans le Nord-Sinaï

Des policiers égyptiens au Caire, en janvier 2017 (image d'illustration). © Amr Nabil/AP/SIPA

Huit membres des forces de police égyptiennes ont été tués mercredi dans l'attaque d'un checkpoint dans le Nord-Sinaï, où sévit une branche locale du groupe État islamique (EI), a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

« Des éléments terroristes ont ciblé un barrage de sécurité à l’ouest d’al-Arich », chef-lieu du Nord-Sinaï, et « la fusillade a fait cinq morts parmi les terroristes et huit martyrs parmi les forces de police », selon ce communiqué publié mercredi 5 juin. Un premier bilan avait fait état d’au moins quatre morts.

L’attaque a eu lieu au début de la fête musulmane de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne du ramadan. Elle n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

Forte présence jihadiste

Le Nord-Sinaï, frontalier de la bande de Gaza, est une région défavorisée essentiellement peuplée de familles bédouines et dont les relations avec le pouvoir central sont historiquement tendues. Des jihadistes y sont actifs depuis plusieurs années. Ils sont passés d’attaques sporadiques à une véritable insurrection après la destitution en 2013 par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi.

L’armée annonce régulièrement la mort de jihadistes présumés, sans donner de détails. Au total, depuis février 2018, environ 650 ont été tués, ainsi que près d’une cinquantaine de militaires égyptiens, selon les chiffres officiels. Aucun bilan de source indépendante n’est disponible : le Nord-Sinaï est bouclé par l’armée, la presse n’étant autorisée à y accéder que lors de rares visites organisées par les autorités.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte