Politique économique

Rémy Rioux reconduit à la tête de l’AFD sur recommandation d’Emmanuel Macron

Rémy Rioux, ancien responsable du ministère des Affaires étrangères, est le directeur général de l’Agence depuis juin. © Vincent Fournier/JA

Le conseil des ministres français a validé la proposition du président Emmanuel Macron de reconduire Rémy Rioux pour un nouveau mandat de trois ans à la tête du groupe Agence française de développement.

Nommé directeur général de l’AFD le 2 juin 2016 pour un mandat de trois ans, Rémy Rioux restera à ce poste jusqu’en 2022, suite à la validation par les commissions parlementaires des Affaires étrangères et par le conseil des ministres de la proposition du président français, Emmanuel Macron.

Âgé de 49 ans, ce haut fonctionnaire, passé notamment par le ministère de l’Économie et par celui des Affaires étrangères, a accompagné la montée en puissance de l’agence, bras financier de la diplomatie et de la politique de développement de la France, qui a passé en 2017 le cap des 10 milliards d’euros d’engagements, dans la foulée de son rapprochement avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Dans un communiqué, l’AFD souligne en outre l’engagement de Rémy Rioux dans la lutte contre le changement climatique. Sous sa direction, a ainsi été lancé, en octobre 2018, le programme Transformation des systèmes financiers pour le climat, doté d’une enveloppe globale de 750 millions de dollars pour financer des projets dans 17 pays, majoritairement africains.

Renforcer l’évaluation des projets

L’institution de développement a également accentué son soutien au secteur de l’innovation, avec la création de la plateforme Digital Africa qui accompagne les start-up africaines et le programme Choose Africa, dédié aux PME et TPE du continent.

« Dans les trois prochaines années, je concentrerai l’énergie du Groupe autour de trois axes prioritaires. Le premier, mettre en œuvre la politique de développement de la France pour réaliser l’agenda 2030 des Objectifs de développement durable, avec une priorité géographique, l’Afrique, et nos priorités sectorielles que sont la lutte contre les vulnérabilités, l’éducation, le climat, l’égalité femmes-hommes et la santé. Le deuxième, mettre notre pays en coopération en devenant la plateforme vers le Sud de tous les acteurs qui souhaitent contribuer au développement de nos partenaires et créer un lien positif avec la France. Enfin, le troisième, poursuivre la transformation de l’AFD pour plus d’efficacité et d’impact sur le terrain, notamment en renforçant l’évaluation de nos projets », affirme Rémy Rioux, cité par le communiqué.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte