CAN 2019

CAN 2019 : François Kamano, l’un des principaux atouts de la Guinée

François Kamano avec le maillot des Girondins de Bordeaux, en novembre 2018 lors d'un match de Ligue Europa. © Bob Edme/AP/SIPA

Doué mais irrégulier, l’attaquant guinéen François Kamano sera l'un des principaux atouts du Sily national pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en Égypte. À condition que le jeune pensionnaire des Girondins de Bordeaux retrouve une efficacité qui lui a fait défaut en deuxième partie de saison.

François Kamano (23 ans) n’a pas soulevé les foules ces cinq derniers mois. Sa ligne statistique en 2019 avec les Girondins de Bordeaux est faible : un but face à Rennes (1-1) le 17 mars, et un autre contre Marseille (2-0) le 5 avril. Un bilan assez éloigné de celui des cinq premiers mois de la saison 2018-2019, durant lesquels l’attaquant avait inscrit huit réalisations. Avec dix au total, il a malgré tout réussi sa meilleure saison sur le plan comptable, au sein d’une équipe décevante et marquée par de multiples changements d’entraîneurs.

Kamano, qui pourrait quitter les Bordelais lors du prochain mercato, totalise 24 buts en trois saisons sur les bords de la Garonne. À ceux-là viennent s’ajouter ceux marqués entre 2014 et 2016 à Bastia (7), son premier club en tant que professionnel.


>>> À LIRE – Football : cinq matchs d’anthologie qui ont marqué l’histoire de la CAN


« Il a les qualités pour faire beaucoup mieux », juge Lappé Bangoura, ancien sélectionneur de la Guinée. Celui qui connaît parfaitement le joueur retrace son parcours : « Il est passé par l’Académie Sainte-Marie de Conakry, que j’ai créée, puis par mon club, le FC Séquence, avant d’aller au Satellite FC, puis en France. Je l’ai aussi dirigé en équipe nationale. »

François Kamano, c’est un buteur qui a des hauts et des bas, reconnaît Lappé Bangoura, ex-sélectionneur de la Guinée

« François Kamano, c’est un buteur qui a des hauts et des bas, reconnaît Lappé Bangoura. C’est pour moi l’un des meilleurs attaquants guinéens de ces dernières années : il est rapide, plutôt adroit devant le but, capable de jouer dans l’axe et sur les côtés, même si je le trouve plus utile dans ce dernier rôle. »

Seulement cinq buts en 26 sélections

Mais le jeune homme est encore jugé trop irrégulier, et pas seulement aux yeux de Bangoura. « Il doit être plus armé mentalement car il connaît des moments de faiblesse qui nuisent à son rendement, alors qu’il a le potentiel pour faire mieux », poursuit son ex-entraîneur.

Lors des qualifications pour la CAN 2019, l’attaquant a marqué deux fois contre la Côte d’Ivoire (3-2, le 10 juin 2017) et le Rwanda (2-0, le 12 octobre 2018), portant son total à cinq buts en 26 sélections. Une somme plutôt modeste, mais que l’attaquant cherchera forcément à améliorer en Égypte.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte