Sécurité

Libye : le maréchal Haftar remet au Caire un chef jihadiste égyptien

Le maréchal Khalifa Haftar en visite au Caire.

Le maréchal Khalifa Haftar en visite au Caire. © AFP via la présidence égyptienne

Le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'est libyen, a remis mardi soir à l'Égypte un chef jihadiste égyptien très recherché par le Caire et qui avait été arrêté en Libye en octobre dernier.

Ancien officier des forces spéciales égyptiennes devenu jihadiste, Hicham el-Achmawy a été arrêté au cours d’une opération militaire dans la ville de Derna, dans l’est de la Libye, par les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, soutenu par le Caire.

Il a été remis mardi soir au Caire lors d’une rencontre entre le maréchal et le chef des renseignements égyptiens, Abbas Kamel, à Bengahzi, selon un communiqué de son bureau média.
Le président Abdel Fattah al-Sissi avait réclamé l’extradition de Hichem el-Achmawy quelques jours après son arrestation. « Nous le voulons pour l’emprisonner », avait-il dit.

Ancien militaire

Hichem el-Achmawy a quitté l’armée égyptienne en 2012, avant de rejoindre le groupe jihadiste Ansar Beit al-Maqdis. Il était alors devenu l’un des jihadistes égyptiens les plus recherchés. Il aurait rejoint la Libye en 2013, avant qu’Ansar Beit al-Maqdis, basé dans le Sinaï (est), ne fasse allégeance en novembre 2014 au groupe jihadiste État islamique.

Il a été arrêté par les forces de Haftar qui ont repris durant l’été dernier le contrôle de la ville de Derna, seule ville de la région orientale de la Libye qui échappait à leur contrôle.

Le maréchal Haftar soutient un gouvernement parallèle qui exerce son pouvoir dans l’est libyen et qui conteste l’autorité du Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli (ouest).

Après une opération dans le sud pays en janvier, le maréchal Haftar s’est lancé début avril à la conquête de la capitale Tripoli où ses troupes font face à une résistance farouche des forces du GNA aux portes de la ville.

Le maréchal Haftar est soutenu notamment par l’Égypte et les Émirats arabes unis.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte