Société

Côte d’Ivoire : au moins trois morts après de fortes pluies à Abidjan

Une cour inondée à Abidjan. © AFP

Trois personnes, dont un bébé, sont mortes lundi à Yopougon, grand quartier populaire d'Abidjan, lors d'un glissement de terrain provoqué par les premières fortes précipitations de la saison des pluies et une écolière est portée disparue.

« Un glissement de terrain sur le flanc d’une cuvette a emporté un paquet de maisons précaires. Trois personnes ont été ensevelies, le corps de la mère de 23 ans et de la grand-mère ont été retrouvés. Les pompiers s’activent à retrouver le corps du bébé de 2 semaines », a annoncé mardi Vincent Toh Bi, le préfet d’Abidjan.

« Il nous revient que les eaux de ruissellement ont également emporté une petite écolière de 10 ans. Le corps est encore recherché », a ajouté le préfet sur sa page Facebook.

L’année dernière, la saison des pluies (mai à juillet) s’était soldée par 18 morts et des centaines de familles sinistrées.

Démolitions

S’attirant souvent les foudres des populations, le gouvernement procède régulièrement à la destruction de « quartiers » dans des zones inondables ou dangereuses.

Les trois personnes tuées lundi étaient « à Yopougon MICAO et la zone est un bassin de forage non habitable (…) nous présentons nos condoléances et voudrons encore une fois demander aux populations d’Abidjan résidant dans les zones classées à risques de quitter ces lieux », a rappelé le préfet.

Abidjan compte 5 millions d’habitants dont une grande partie vivent dans des conditions précaires s’installant et construisant des maison là où ils trouvent de la place, souvent dans des zones inconstructibles.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte