Electricité

Maroc : EDF remporte l’appel d’offres Noor Midelt I

Vue aérienne de la centrale Noor I, près de Ouarzazate (Maroc)

Vue aérienne de la centrale Noor I, près de Ouarzazate (Maroc) © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Le consortium mené par l’énergéticien français a remporté l’appel d’offres émis par l’Agence marocaine des énergies durables (Masen) pour la phase 1 du complexe solaire multi-technologies de Noor Midelt. EDF construira donc la première des unités d’un projet total d’une capacité de 800 MW.

Après plusieurs mois de silence, l’agence marocaine Masen vient de dévoiler le lauréat de l’appel d’offres portant sur la construction de la première des deux phases (400 MW chacune) du programme Noor Midelt, dont la construction aurait dû commencer début 2019 dans le centre du pays.

Il s’agit du consortium mené par EDF Renouvelables. L’entreprise française sera accompagnée de l’émirati Masdar et de la holding marocaine Green of Africa.

L’investissement global de ce vaste projet à la puissance installée de 800 MW s’élève à près de 7,57 milliards de dirhams, le consortium devant bénéficier du financement d’un pool bancaire composé de la Banque européenne d’investissement, de l’Agence française de développement, de la KfW, de la Commission européenne, de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et du Fonds des Technologies Propres.

Technologie hybride

Chacune des deux phases de Noor Midelt I comportera une centrale solaire produisant de l’électricité à partir d’une technologie hybride : photovoltaïque (PV) et énergie solaire concentrée (énergie thermodynamique ou CSP). Elles devront également posséder une capacité de stockage de cinq heures.

« Ces deux modes de production se combineront pour produire de l’électricité durable. Cette hybridation innovante permettra non seulement d’améliorer le rendement de la centrale, mais aussi d’optimiser le prix du kilowattheure. Ainsi, un tarif encore plus compétitif, de 0,68 dirham le kwH en heure de pointe, a été obtenu », explique Masen dans sa communication.

L’agence marocaine, selon laquelle les travaux relatifs aux infrastructures communes du complexe Noor Midelt sont quasiment finalisés,  estime que le chantier de la centrale commencera à l’automne. Une route de 40 km est achevée, ainsi que 50 km de ligne électrique à moyenne tension. Les travaux se poursuivent pour la mise en place des infrastructures d’évacuation électrique, hydriques et des réseaux télécom.

Quatre autres soumissionnaires ont participé à la phase de sélection pour ce grand projet, postulé pour ce grand projet. Ils étaient emmenés par Acwa Power, Engie, Innogy SE et JGC.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte