Banque

En Afrique centrale, le malaise plane entre la banque centrale et la banque de développement

Le siège de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC), à Brazzaville (Congo). © Baudouin Mouanda pour JA.

Si la BDEAC a bel et bien engagé des réformes pour améliorer sa gouvernance, le FMI s’oppose toujours à la reprise de mesures de soutien en sa faveur par la Banque des États d'Afrique centrale, son actionnaire de référence.

S’inspirant de l’expérience de l’Afrique de l’Ouest, où la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) avait puissamment soutenu la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), Lucas Abaga Nchama, alors gouverneur de la BEAC, avait décidé, en 2015, de doter la banque de développement régionale de ressources conséquentes. « Son objectif initial était de mettre à terme 1 000 milliards de F CFA [1,52 milliard d’euros] à la disposition de la BDEAC pour financer des projets d’envergure dans la sous-région », soutient un cadre de la banque centrale.

Cette intention se traduira en janvier 2016 par une série de conventions entre les deux institutions. La ligne de refinancement de la BDEAC passe alors de 50 à 150 milliards de F CFA et un compte courant d’associé de 240 milliards de F CFA est ouvert. Mais la moitié seulement de ce dernier montant a été débloquée, tandis que la ligne de refinancement n’a été abondée que de 60 milliards de F CFA.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte