Santé

Santé : le marocain Agentis renforce son empreinte ivoirienne

Poignée de main entre Adil Mesfioui, fondateur et PDG d'Agentis, et le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 18 décembre 2017, suite à l'ouverture du premier centre de radiothérapie et d'oncologie du pays.

Poignée de main entre Adil Mesfioui, fondateur et PDG d'Agentis, et le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 18 décembre 2017, suite à l'ouverture du premier centre de radiothérapie et d'oncologie du pays. © Présidence de Côte d'Ivoire (Twitter)

Après avoir livré un centre d'oncologie en 2017 à Abidjan, le distributeur marocain d'équipements médicaux vient de décrocher plusieurs marchés se chiffrant à 100 millions de dollars en Côte d'Ivoire. De quoi permettre à cette ambitieuse PME de changer de dimension.

Construction et équipement de deux centres hospitaliers régionaux à Aboisso et Adzopé, mise en place de cinq pôles d’excellence dans des centres de soins, implantation d’un noyau chaud avec bloc opératoire, laboratoire, service d’urgence, maternité et pédiatrie… C’est un contrat phénoménal, dont l’exécution doit être étalée sur seize mois, que vient de décrocher Agentis en Côte d’Ivoire, où les autorités se lancent dans un programme d’amélioration du dispositif de l’offre sanitaire à l’horizon 2020.

Ce contrat se chiffrant à 100 millions de dollars a été signé en grande pompe, le 17 mai, en présence de plusieurs officiels ivoiriens. Et à en croire Adil Mesfioui, fondateur d’Agentis, le meilleur reste à venir. « Nous avons comme objectif d’atteindre un chiffre d’affaires global de 300 millions d’euros sur le marché ivoirien », annonce-t-il à Jeune Afrique. Sur ce montant, l’opérateur marocain a déjà facturé, pour 20 millions d’euros, la construction du premier centre de radiothérapie et d’oncologie du pays, opérationnel depuis 2017.

Expansion tous azimuts

Les ambitions africaines de cette PME ne s’arrêtent pas là. Ces dernières années, les exportations se sont multipliées vers plusieurs pays du continent, comme le Tchad, le Bénin, ou encore le Congo-Brazzaville. « Nous venons à peine de livrer une commande d’un montant de un million d’euros au Gabon », confie le fondateur de cette société qui en douze ans d’existence a pu nouer des partenariats avec les leaders mondiaux des équipements médicaux.

Le renforcement de sa présence sur le marché marocain, où elle réalise un chiffre d’affaires de 400 millions, reste aussi un axe stratégique pour Agentis qui s’est lancé dans plusieurs opérations de croissance externe. En décembre 2018, la société a pris une participation de 25 %, dans Enova Research & Technology, le seul éditeur marocain des progiciels destinés aux établissements de santé, qui compte parmi ses clients le prestigieux hôpital Cheikh-Zaid à Casablanca.

Tout récemment, la société a acquis 95 % de PES, spécialisée dans la production de matériel d’hygiène consommable comme les gants stériles. « Nous sommes actuellement en cours d’achat d’une entreprise dédiée au traitement des déchets hospitaliers », annonce enocre Adil Mesfioui. De quoi permettre à Agentis d’élargir sa panoplie d’offre dans le domaine médical.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte