Politique

RDC : le Premier ministre Bruno Tshibala démissionne

Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala. © V.Fournier/JA

Le chef du gouvernement sortant, Bruno Tshibala, a présenté sa démission à Félix Tshisekedi, lundi. Le nom du nouveau Premier ministre devrait être annoncé sous peu.

La nomination tant attendue du nouveau Premier ministre congolais ne devrait plus tarder. Bruno Tshibala, maintenu à ce poste où il assurait l’interim depuis l’investiture du président Félix Tshisekedi  a présenté sa démission ainsi que celle de son gouvernement au chef de l’État, ce lundi 20 mai, ouvrant ainsi la voie à la nomination de son successeur et à la formation d’un nouveau gouvernement.

« J’ai estimé le moment venu de remettre au président de la République ma démission ainsi que celle de mon gouvernement », a annoncé Bruno Tshibala, évoquant la mise en place prochaine des institutions « issues des urnes ».

Nous avons la fumée blanche

Nommé en avril 2017 par Joseph Kabila à la tête d’un gouvernement « d’union nationale », cet ancien proche de l’opposant historique Étienne Tshisekedi avait, à l’époque, contesté la légitimité de son fils Félix à prendre sa suite comme chef de l’opposition.

Impatience

Après plus de 100 jours passés à la tête de la RDC sans gouvernement, Félix Tshisekedi semble donc s’être accordé avec l’ancien président Joseph Kabila sur le nom de son futur Premier ministre.

Le porte-parole de la présidence l’annonçait dès ce week-end, à la suite d’une série de rendez-vous diplomatiques auxquels assistait Félix Tshisekedi : « Aux ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne, le président de la République a lancé : « Nous avons la fumée blanche ». Les diplomates ont compris : “Le Premier ministre est trouvé”».

Fruit d’intenses concertations entre les deux coalitions au pouvoir, la désignation du chef du gouvernement fait l’objet de toutes les spéculations. La personnalité choisie doit en effet convenir à la coalition présidentielle Cap pour le changement (CACH), et au Front commun pour le Congo (FCC, de Joseph Kabila).

Plusieurs noms évoqués ont tour à tour été rejetés. L’influent patron de la Gécamines, Albert Yuma Mulimbi, proposé par le clan Kabila, avait été proscrit par Félix Tshisekedi. De même, lorsque ce dernier avait poussé pour faire du ministre sortant des Finances Henri Yav son chef de gouvernement, Joseph Kabila avait refusé.

L’annonce tant attendue du chef de gouvernement, qui pourrait avoir lieu dès aujourd’hui, intervient alors que l’opposant Moïse Katumbi vient d’arriver à Lubumbashi. Après trois ans d’exil, le membre de la coalition Lamuka doit tenir un meeting dans sa ville lundi soir.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte