Sécurité

Mali : quatre militaires tués dans une embuscade dans le centre

Des membres des forces armées maliennes (Fama) patrouillent à Anderamboukane, dans la région de Ménaka, le 22 mars 2019. © AFP

Quatre militaires maliens ont été tués jeudi par des jihadistes présumés dans une embuscade dans la région de Motpi, dans le centre du pays.

L’attaque s’est produite vers la mi-journée à Diakera, dans le secteur de Diafarabé, a affirmé l’armée malienne dans un communiqué, la qualifiant d' »embuscade ». « Au cours de cet accrochage les FAMa (forces armées maliennes, NDLR) déplorent quatre morts », selon le texte.

Selon un élu de la région, ce sont des militaires en patrouille à 14 km de Diafarabé qui se sont battus contre les jihadistes. « Les assaillants ont emporté des armes lourdes », a précisé cet élu sous le couvert de l’anonymat.

Attaques jihadistes

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes, en grande partie dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, malgré la signature en 2015 d’un accord de paix dont l’application accumule les retards.

Depuis 2015, ces violences se sont propagées du nord au centre du pays, se mêlant très souvent à des conflits intercommunautaires, un phénomène que connaissent également le Burkina Faso et le Niger voisins.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte