Banque

Maroc : la CDG au chevet des start-up avec le programme « 212 Founders »

Siège de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) à Rabat. © Hassan Ouazzani pour JA

La Caisse des dépôts et de gestion (CDG), bras financier de l’État marocain, vient de lancer le nouveau programme « 212 Founders », visant à aider les start-up locales. Les bénéficiaires pourraient recevoir une enveloppe atteignant les 10 millions de dirhams.

C’est une bonne nouvelle pour les porteurs d’idées et de projets de start-up qui souffraient jusqu’ici du manque de possibilités de financement au Maroc. La CDG Invest, la branche investissement de la Caisse des dépôts et de gestion (CDG), vient de lancer un nouveau programme baptisé « 212 Founders », qui devrait offrir des solutions aux jeunes entrepreneurs.

Objectif : promouvoir la création et la croissance des start-up présentent au Maroc qui peinent réellement à décoller. Le programme est cependant ouvert aux entrepreneurs de toutes les nationalités, sans restriction de secteurs, ainsi qu’aux salariés ou aux jeunes diplômés qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat.

Une aide de 3 à 10 millions de dirhams

À la différence d’autres programmes disponibles au Maroc, « 212 Founders » promet d’apporter une aide même dans la phase d’amorçage. Durant cette première partie de la vie d’une entreprise, la CDG a ainsi prévu une enveloppe pouvant aller jusqu’à 3 millions de dirhams (276 000 euros). Pour la phase de croissance, le programme prévoit une participation pouvant atteindre les 10 millions de dirhams.

Autre aide proposée par la CDG pour les projets retenus, un programme complet d’accompagnement et de financement aux meilleurs standards internationaux. « 212 Founders » s’est en effet associé à des entrepreneurs expérimentés censés accompagner les porteurs d’idées. De quoi permettre également à ces entrepreneurs en herbe d’accéder à un réseau unique de mentors et d’experts de haut niveau ayant réussi dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Investir dans l’entrepreneuriat

Pour bénéficier du programme, les personnes qui ont déjà créé une petite entreprise ou qui sont encore au stade de l’idée doivent déposer leur candidature avant le 31 juillet 2019 sur le site dédié par la CDG. Sur inscription, il est également possible d’assister aux réunions d’information qui auront lieu à partir de la fin du mois de mai 2019.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du déploiement du plan stratégique 2022 du groupe CDG, pointé début janvier par la Cour des comptes marocaine par sa gestion jugée approximativeAbdellatif Zaghnoun, le directeur général de la CDG, s’est fixé comme objectif de promouvoir l’entrepreneuriat et la transformation de l’économie marocaine. Au mois de février dernier, le bras financier de l’État avait annoncé la création de toute une « branche investissement ». Une entité qui regroupe plusieurs filiales du groupe : Fipar-Holding, Acacia Participations, CDG Capital Private Equity et CDG Capital Infrastructures. La filiale CDG Invest a d’ailleurs pour mission de prendre des participations minoritaires dans les secteurs et les entreprises qu’elle juge à fort potentiel de développement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte