Justice

Bénin : ouverture d’une enquête après la mort de Fiacre Gbédji et l’enlèvement de deux Français

Fiacre Gbédji, chauffeur et guide des otages enlevés dans le parc de la Pendjari puis libérés au Burkina Faso. © Twitter

La justice béninoise a ouvert « une information judiciaire » suite à l'enlèvement des deux touristes français le 1er mai dernier et à la mort de leur guide béninois Fiacre Gbédji, dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du pays.

Le bureau du procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) du Bénin a fait savoir mardi 14 mai qu’il « avait ouvert une information judiciaire dans le but de déterminer les causes et conditions de l’incident ayant entraîné la disparition de deux Français et la mort du guide Fiacre Gbédji ».

Les deux touristes français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, ont été libérés 10 jours après leur disparition par une opération de l’armée française dans le nord du Burkina Faso voisin. Cette intervention militaire a fait plusieurs morts, dont deux militaires français des forces spéciales. De leur côté, les autorités du Bénin n’ont pas officiellement reconnu leur enlèvement et continuent à parler de « disparition ».


>>> À LIRE – Libération des otages français : Paris appelle les touristes à la plus grande prudence au sud du Sahel


« L’affaire mettant en situation deux étrangers déjà retournés chez eux, l’instruction devrait nécessiter la mise en place d’une commission rogatoire pour aller recueillir leurs déclarations », poursuit le communiqué de presse du bureau du procureur.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte