Politique économique

L’Afrique de l’Est pose ses conditions à la signature de l’APE

| Par Jeune Afrique
Les pays membres de la Communauté d'Afrique de l'Est sont engagés dans un processus d'intégration régionale assez ambitieux.

Les pays membres de la Communauté d'Afrique de l'Est sont engagés dans un processus d'intégration régionale assez ambitieux. © Reuters

La Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) a refusé de parapher l’accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l’Union européenne (UE). Parmi les blocages encore non résolus :  la Politique européenne agricole commune, accusée de déstabiliser le marché est-africain.

L’Union européenne n’a pas réussi la passe de trois. Contrairement à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest et la Communauté de développement d’Afrique australe, la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) a refusé de parapher l’accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l’Union européenne (UE).

Deux problèmes épineux

Les négociations ont pourtant progressé lors du dernier round organisé à Bruxelles mi-juillet, puisque le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie ont entre autres accepté le principe de la clause de la nation la plus favorisée par laquelle ils s’engagent à accorder à l’UE tout avantage offert à un État tiers.

Mais deux problèmes épineux restent à régler : les taxes que les pays de l’EAC appliquent à l’exportation de leurs propres produits – l’EAC ne voulant pas avoir à les négocier avec l’UE – et la Politique européenne agricole commune, accusée de déstabiliser le marché est-africain. Une nouvelle réunion est prévue en septembre, avant la date limite du 1er octobre imposée par l’Union européenne.

Pour en savoir plus les les Accords de partenariat économiques (APE) : 

Carlos Lopes : « L’Europe ne tient pas compte de l’avenir de l’Afrique »

La Cedeao donne son feu vert à la signature de l’APE avec l’Union européenne

Cameroun : le parlement autorise la ratification de l’APE intérimaire

Les APE : une erreur stratégique de l’Europe ?

APE : le secteur privé n’a jamais été réellement consulté ni associé dans les négociations

Sommet Europe-Afrique : cap sur le libéralisme !

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte