Entreprises & marchés

L’alliance GFI / Capital Consulting – Archos Technology, promesse d’une « double maîtrise des enjeux métiers et IT »

À Rabat, le pôle Technolopolis héberge plusieurs entreprises de la tech marocaine (image d'illustration). © Hassan Ouazzani/Jeune Afrique

En s'offrant Capital Consulting et Archos Technology, acteurs de référence du conseil en management et des services informatiques au Maroc et en Afrique francophone, GFI entend déployer « une proposition de valeur unique », allant désormais du conseil métier à l’implémentation technique.

Le périmètre de consolidation du Groupe français d’informatique (GFI) a été élargi avec de nouvelles acquisitions. Ce spécialiste de l’intégration et de la mise en œuvre de progiciels de gestion, détenu par le groupe qatari Mannai, s’est offert, en un seul dealCapital Consulting et Archos Technology.

Confirmées en fin de semaine dernière, ces acquisitions n’ont pas encore été chiffrées, mais vont permettre à GFI d’avoir dans son escarcelle un acteur du conseil en management et un autre dans les services informatiques au Maroc et en Afrique francophone. L’opération, en gestation depuis plusieurs mois, a nécessité un accord du Conseil de la concurrence, qui voulait s’assurer que le marché ne serait pas bouleversé par ce rapprochement.

« Du conseil métier à l’implémentation de solutions »

« Le choix d’un partenaire comme GFI est pour nous un choix d’avenir. Il nous permet de nous positionner comme le partenaire de la transformation digitale des entreprises africaines grâce à la double maîtrise de leurs enjeux métiers et IT [technologies de l’information] », explique Hicham Chebihi Hassani, senior partner de Capital Consulting. « Cette opération nous permet ainsi de proposer à nos clients des solutions innovantes que nous n’aurions pas pu développer seuls. »

GFI espère, quant à elle, étoffer son offre consulting au Maroc et en Afrique. Le leader technologique, dont la maison mère est basée en France, ambitionne de maintenir sa position en solutions IT, notamment pour ses projets en relation avec les smart cities, les banques et assurances en lignela cybersécuritél’outsourcing et le conseil.


>>> À LIRE – « Le marché du conseil enregistre une croissance à deux chiffres en Afrique francophone » – Trois questions à Sami Rahal (Deloitte)


« Avec l’acquisition de Capital Consulting et d’Archos Technology, nous confortons notre position d’acteur de référence sur le marché marocain et plus généralement en Afrique francophone. Nous sommes désormais en mesure de déployer une proposition de valeur unique, allant du conseil métier jusqu’à l’implémentation des solutions permettant à nos clients, grands comptes, filiales de groupes européens ou acteurs publics locaux, de faire la différence dans leur expansion, en plaçant le digital au cœur de leur stratégie », commente Vincent Rouaix, le PDG du groupe GFI. 

250 clients dans 18 pays

Le groupe ne cesse de s’étendre au royaume chérifien et sur le continent, notamment grâce à Saloua Karkri Belkeziz. Cette dernière dirige le groupe depuis 2003 et a piloté plusieurs opérations d’expansion ces dernières années. En 2015, GFI a racheté la société NVBSspécialisée dans l’intégration d’un progiciel de gestion intégré à Microsoft. Ensuite, c’était au tour de Value Teamun intégrateur spécialisé dans les solutions pour gestion du personnel et ressources humaines. GFI s’est ensuite offert Value Pass, le leader de la distribution et de l’intégration des solutions SAP en Afrique.

Employant plus de 700 salariés au Maroc, Tunisie, Côte d’Ivoire et Angola, la filiale de GFI sur le continent générait plus de 25 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, grâce à plus de 250 clients dans 18 pays.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte