Économie

Tchad : le gouvernement exonère de taxes les biens de première nécessité

Dans les rues de N'Djamena © Vincent Fournier/JA

Le gouvernement tchadien a décidé d'exonérer les produits de première nécessité au Tchad de TVA et de droits de douane, selon un arrêté consulté samedi par l'AFP.

Cette exonération s’applique aux produits alimentaires suivant: farine, riz, huile et pâtes.Pays classé parmi les plus pauvres du monde, il n’existe pas au Tchad d’organe de fixation des prix.

Le coût de la vie y est élevé et les prix augmentent fortement pendant le Ramadan. Lundi, le Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) a dénoncé dans un communiqué le comportement des « commerçants véreux » qui « doublent, triplent, voire quadruplent les prix » durant cette période, appelant le gouvernement à agir.

Depuis la chute des cours du pétrole en 2014, le Tchad est plongé dans une crise économique dont il peine à sortir. Pour y faire face, le gouvernement a mis en place des mesures d’austérité et obtenu des aides financières notamment du Fonds monétaire international (FMI).

Sur une population de près de 15 millions d’habitants, 3,7 millions de personnes seront en situation d’insécurité alimentaire au Tchad durant la période de soudure (juin-août 2019), selon les projections de l’ONU.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte