Télécoms

MTN et Airtel à la conquête des places boursières nigériane et londonienne

MTN est présent dans 22 pays d’Afrique et du Moyen-Orient © © Vincent Fournier/JA

Piliers économiques du secteur tertiaire, MTN et Airtel sont en passe de concrétiser l'introduction en bourse de leurs filiales africaines, au Nigeria Stock Exchange pour MTN Nigeria et à la bourse de Londres pour Airtel Africa.

Le sud-africain MTN, numéro un du continent avec 233 millions de clients, a présenté la demande d’introduction de sa filiale nigériane sur la place boursière de Lagos, le Nigeria Stock Exchange (NSE).


>>> À LIRE. Télécoms : pourquoi les opérateurs rechignent à coter leurs filiales


Cette annonce, confirmée le 6 mai par l’autorité de régulation boursière nigériane, vient d’être renforcée par l’enregistrement de 20 milliards d’actions (au prix unitaire de 0,0001 $ chacune) par MTN Nigeria, dont l’activité locale est valorisée à 5 milliards de dollars.

Cette initiative pourrait améliorer les relations tendues entre MTN et les autorités du pays, principal marché de l’opérateur -présent depuis dix-sept ans au Nigeria, MTN y réalisait 33,2% de ses revenus en 2018, avec 58 millions d’abonnés. Cette introduction sur la bourse de Lagos fait en effet partie des engagements permettant au groupe de régler l’un de ses conflits avec les autorités nigérianes, en plus de l’amende réduite de 1,7 milliard de dollars, dont la compagnie s’est acquittée pour ne pas avoir déconnecté des cartes SIM non enregistrées sur son réseau.

Audience reportée dans l’affaire des taxes impayées au Nigeria

Un autre différend entre MTN et l’État nigérian concerne le versement rétroactif de 2 milliards de dollars de taxes impayées par la compagnie à l’État. MTN, qui estime que cette réclamation n’est pas fondée et que le procureur général outrepasse ses pouvoirs avec cette demande, a obtenu le report de son audience au tribunal au 26 juin prochain, a-t-on appris ce 7 mai.

Des engagements qui feront office de baptême du feu pour les deux nouveaux membres du conseil d’administration de MTN nommés au début du mois de mai. Jonas Mcebisi, ancien vice-ministre des Finances sud-africain, est devenu président du conseil d’administration de l’opérateur, en remplacement de Phuthuma Nhleko. Lamido Sanusi, ancien gouverneur de la banque centrale du Nigeria et émir du Kano, a été nommé directeur non exécutif.

Airtel pourrait lever 1 milliard de dollars

Concernant Airtel Africa, qui réunit 97,9 millions d’abonnés, sa maison-mère indienne Bharti Airtel serait sur le point de lancer son IPO pour inscrire sa filiale Airtel Africa à la bourse de Londres, a indiqué le média amércain Bloomberg, informé par une source anonyme.

Cette introduction du groupe dont la valorisation est estimé à 5 milliards de dollars pourrait lui permettre de lever près d’un  milliard de dollars en liquidités, ce qui donnerait lieu à l’une des plus importantes introduction de l’année, sur la place boursière londonienne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte