Société

Niger : au moins 58 morts dans l’explosion d’un camion-citerne à Niamey

Mis à jour le 6 mai 2019 à 17:11

Une rue dans le centre de Niamey, en septembre 2011 (photo d’illustration). © Tagaza Djibo/AP/SIPA

Au moins 58 personnes sont mortes après l’explosion d’un camion-citerne à quelques centaines de mètres de l’aéroport international de Niamey. Un « riverain » qui aurait « laissé sa moto en marche » près du véhicule serait à l’origine de l’exposition, selon le ministre de l’Intérieur nigérien, Mohamed Bazoum.

Le bilan est lourd après l’explosion d’un camion-citerne à Niamey, intervenue dans la nuit de dimanche à lundi aux environs de 1 heure. Cinquante-cinq personnes ont été tuées par l’explosion de ce véhicule transportant de l’essence, à quelques centaines de mètres de l’aéroport international de Niamey. Trois autres personnes ont succombé des suites de leurs blessures à l’Hôpital national de Niamey (HNN), selon le porte-parole du gouvernement, Abdourahamane Zakaria.

Joint par Jeune Afrique, le ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum a confirmé ce bilan provisoire, faisant également état de « 37 personnes brûlées évacuées vers les centres médicaux » et de « 5 véhicules et 25 motos calcinés » durant l’explosion.

D’après le ministre de l’Intérieur, qui s’est rendu sur place ce lundi matin aux côtés du Premier ministre, Brigi Rafini, un « riverain serait à l’origine de l’explosion ». L’homme en question, « un motard venu pour siphonner l’essence avec un bidon », aurait « laissé sa moto en marche », a précisé Mohamed Bazoum, citant des témoignages.

Ce matin,avec le #Premier Ministre au lieu d’une tragédie au quartier Aéroport #Niamey suite au renversement d’un...

Publiée par Mohamed Bazoum sur Lundi 6 mai 2019

Selon des témoins interrogés par un journaliste de l’AFP, le camion s’est renversé sur les voies de chemin de fer à la sortie de la ville. Des badauds tentaient de récupérer l’essence qui fuyait lorsque l’explosion s’est produite.

Mahamadou Issoufou sur place

Le président Mahamadou Issoufou s’est rendu lundi à l’Hôpital national de Niamey, où 31 blessés ont été transférés, 3 victimes étant soignés à l’Hôpital de référence de Niamey, 2 autres à l’Hôpital national de Lamordé et une victime au Centre hospitalier régional (CHR) de Poudrière.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, s’est rendu ce matin, 6 mai 2019, au chevet des blessés à l’Hôpital National de Niamey(HNN), victimes d’une explosion d’une citerne d‘essence au quartier Aéroport de Niamey.Le Chef de l’Etat a visité les blessés au Service des urgences et à la Réanimation, pour s’enquérir de leur état de santé et les réconforter.Cette explosion, intervenue lundi aux environs de 1 H, a fait 58 morts dont 55 sur place, les trois ayant succombé des suites de leurs blessures à l’HNN.Au total 37 blessés dont des cas graves ont été enregistrés et repartis au niveau de l’Hôpital National de Niamey (31 blessés), de l’Hôpital de Référence de Niamey (3), de l’Hôpital National de Lamordé (2) et du Centre Hospitalier Régional(CHR) de Poudrière(1).

Publiée par Cabinet du Ministre Porte Parole du Gouvernement sur Lundi 6 mai 2019