Dossier

Cet article est issu du dossier «Élections en Afrique du Sud : l'ANC, un favori controversé en perte de vitesse»

Voir tout le sommaire
Politique

Élections en Afrique du Sud : le bilan décevant de la réforme agraire, épine dans le pied de l’ANC

Manifestations de militants du Black Land First, en février 2018. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Les Sud-Africains sont appelés aux urnes mercredi pour les premières élections générales depuis le départ de Jacob Zuma et l'arrivée au pouvoir de Cyril Ramaphosa, en février 2018. Bien que favori à sa propre réélection, Ramaphosa et son parti l'ANC restent vivement critiqués pour la lenteur de la réforme agraire, censée réparer les inégalités héritées de l'Apartheid.

C’est une promesse vieille de vingt-cinq ans qui ne cesse d’alimenter le débat en Afrique du Sud. Un quart de siècle après la victoire de Nelson Mandela lors des premières élections multiraciales du pays, la question de la redistribution des terres au profit de la population noire, censé réparer les préjudices causés pendant l’Apartheid, continue de peser sur le débat politique. Une fois encore elle est un des sujets centraux d’une campagne électorale que le Congrès national africain (ANC) de Cyril Ramaphosa a axé sur le thème de la transformation de l’économie sud-africaine.

“La possession foncière n’a pas vraiment évolué”

Les maigres progrès réalisés depuis 1994 – prêt des trois quart des terres arables sont toujours aux mains de propriétaires blancs, quand ceux-ci ne représentent que 8 % de la population – agace une partie de l’électorat du parti au pouvoir depuis 1994 et en font l’un des enjeux électorales majeurs pour l’ANC.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte