Tourisme

Programme « Sublime Côte d’Ivoire » : le ministre du Tourisme annonce le « démarrage imminent » des travaux

Hôtel Ivoire (groupe Sofitel)  à Abidjan, Côte d'Ivoire. Mars 2016.

Hôtel Ivoire (groupe Sofitel) à Abidjan, Côte d'Ivoire. Mars 2016. © Jacques Torregano pour JA.

Déterminé à faire de son pays la 5e destination touristique du continent, Siandou Fofana a annoncé lors du Salon international du tourisme d’Abidjan (SIAT), le prochain démarrage des premiers chantiers, à commencer par celui du futur parc d’attractions Akwaba Park.

Avec un accroissement du nombre de vols internationaux de 7 % en 2019, l’Afrique est depuis plusieurs années l’intérêt des grands groupes hôteliers tels que AccorHôtels, Hilton ou encore Mariott.

Et le gouvernement ivoirien compte bien saisir cette opportunité pour hisser le pays à la 5e place des destinations touristiques les plus prisées du continent d’ici 2025 (il est aujourd’hui au 12e rang), comme le prévoit l’ambitieuse feuille de route « Sublime Côte d’Ivoire », dont le besoin en financement s’élève à 3 200 milliards de francs CFA (4,9 milliards d’euros).


>>> À LIRE – Siandou Fofana, ministre ivoirien du Tourisme : « Nous visons le top 5 des destinations les plus visitées du continent »


La contribution de ce secteur au PIB du pays s’élèverait alors à 7 à 8 % contre une moyenne de 10 % au plan mondial, pour une accueil de 5 millions de touristes dont 1 million de voyageurs d’affaires.

Cap sur les loisirs

Siandou Fofana, le ministre en charge du dossier, a profité de la 9e édition du Salon international du tourisme d’Abidjan (SIAT) qui s’est déroulée du 27 avril au 1er mai au parc des expositions de la commune de Port-Bouët, pour rappeler ces objectifs et annoncer l’imminence des travaux, après les premiers décaissements obtenus en février des partenaires de la Côte d’Ivoire, l’État s’étant pour sa part engagé sur 50 % du financement du programme.

Ces premiers décaissements, d’un montant de 80 à 90 milliards de F CFA selon le ministère, devraient notamment permettre d’avancer le chantier du parc d’attractions Akwaba Park, dont la cérémonie de pose de première pierre avait eu lieu en juillet 2018. Cette structure, installée sur 100 hectares entre Port-Bouët et Grand-Bassam, devrait constituer e plus grand parc d’Afrique de l’Ouest, selon le ministre. Parmi les contributeurs à son financement figure le géant sud-africain des télécoms MTN.

L’aménagement de relais-paillotes (des hôtels trois étoiles assortis d’équipements de loisir) au niveau les plages d’Assinie, Azzuretti, Mondoukou, Bassam, Port-Bouët et Jacqueville devrait suivre, pour un montant évalué à 5 milliards de F CFA. Leur objectif : dynamiser le tourisme interne.

Recherche de soutiens

Siandou Fofana, qui a recueilli en février dernier le soutien de taille du PDG de l’Investment Fund Africa (IFA), Neil de Beer, continue sa recherche de financements pour sa feuille de route. L’État espagnol devrait ainsi très prochainement rejoindre les partenaires du programme.

Le 25 avril, le ministre a en outre pris la tête d’une délégation au siège de la Banque africaine de développement en vue de poursuivre la mobilisation de partenaires. Après avoir décrit à son hôte Pierre Guislain, le vice-président de l’institution en charge du secteur privé, des infrastructures et de l’industrialisation, quelques-uns de ses projets phares tels que le centre de conférences « Abidjan Business Iity » d’une capacité de 5 000 places ou encore le projet « Belle plage pour tous », le ministre a alors sollicité un accompagnement de la banque, mais aucun engagement n’a à ce jour été pris.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte