Politique économique

Madagascar : la Banque mondiale va débloquer 392 millions de dollars

David Malpass, président de la Banque Mondiale, et Andry Rajoelina, président Malgache à l'issue de leur conférence de leur presse commune à Antananarivo, le 29 avril 2019 . © Présidence de Madagascar

La Banque mondiale va octroyer 392 millions de dollars à Madagascar, ont annoncé les présidents de Madagascar, Andry Rajoelina, et de la Banque mondiale, David Malpass, lundi à Antananarivo.

« La Banque mondiale est à l’écoute des priorités énoncées dans le cadre de l’initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) puisque vous avez approuvé un financement total de 392 millions de dollars (351 millions d’euros) pour Madagascar », a déclaré Andry Rajoelina, lors d’une conférence de presse commune avec David Malpass, le nouveau président de la Banque mondiale, en poste depuis le 9 avril, qui a choisi l’Afrique de l’Est pour son premier déplacement à l’international.

Après Madagascar, il se rendra en Éthiopie, puis au Mozambique avant son retour à Washington prévu le 3 mai prochain.

L’IEM lancée par Andry Rajoelina, élu à la présidence malgache fin 2018, vise à développer le pays, où les trois quarts de la population vivent dans l’extrême pauvreté et où la moitié des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique.


>>> À LIRE. Andry Rajoelina : « À Madagascar, nous avons tout pour réussir »


« Ces 392 millions de dollars auront un impact concret et durable dans la vie sociale du pays car ils seront directement investis dans ces défis prioritaires », a dit le chef de l’État.

La somme sera répartie entre quatre secteurs : l’aide aux familles démunies (90 millions de dollars), l’amélioration de l’accès à l’électricité (150 millions de dollars), la sécurisation des titres fonciers dans un contexte d’occupation illégale de terres (52 millions de dollars) et une aide budgétaire à hauteur de 100 millions de dollars.

« La Banque mondiale octroie des financements chaque année à Madagascar, mais c’est la première fois qu’elle accorde une aide budgétaire de 100 millions de dollars », a précisé la Banque mondiale.

450 millions de dollars supplémentaires en discussion

Cette annonce intervient quelques mois après la prise de fonction d’Andry Rajoelina, arrivé au pouvoir au terme d’une transition démocratique pacifique, alors que la Grande Île a connu plusieurs crises politiques depuis son indépendance en 1960.


>>>À LIRE. Banque mondiale : à Madagascar, une économie encore fragile


« Il y a une énorme opportunité compte tenu de la stabilité » actuelle, a estimé David Malpass.

Le nouveau président de la Banque mondiale a aussi annoncé que son institution et le gouvernement malgache allaient poursuivre les discussions en vue du déblocage, dans le courant du mois de juin, de 450 millions de dollars supplémentaires.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte